Publicité
19 juin 2018 - 04:00

Le camping, l’auberge et Big Bertha BBQ prêts pour l’été

Par Ralph Côté, Journaliste

Toutes les réactions 1

Richmond (RC) – Le Camping Melbourne/Auberge du Papillon Lune a mandaté la Chambre de commerce et d’industrie de la région de Richmond (CCIRR) à l’organisation d’un 5 à 7 pour le lancement de la saison2018 du camping, le 6 juin dernier. Le soleil était au rendez-vous et plusieurs personnes ont répondu à l’invitation, dont les élus municipaux, les gens d’affaires, commerçants, partenaires et amis provenant de la région de Richmond. De quoi réjouir les propriétaires, Marc Pasquiou et StéphanieKintzing-Pasquiou.

Suite à l’achat du camping et de l’auberge le 17 mai 2017, la saison était déjà en marche pour les deux propriétaires, mais ils étaient certains pour eux d’inaugurer leurs espaces. À l’approche de l’été2018, tous deux ont souligné le nouveau partenariat avec la chef Tammi McGee du Big Bertha BBQ pour le service de restauration sur place. Par la même occasion, les participants du 5 à 7 ont pu apprécier les bouchées ainsi que la carte des bières et vins.

Investissements

«Nous sommes arrivés de France où nous gérions déjà des campings depuis 2004 dont l’un au sud de Lyon (71 sites) et à Hauterives en 2010 (160 sites). En 2012, un ami a acheté un camping en Mauricie qui nous a donné le gout de venir nous installer au Québec. Nous avons cédé notre premier camping en 2015 et le deuxième en octobre 2016. Stéphanie est arrivée avec Anaïs notre fille et notre deuxième fils, Edwin, à la fin d’octobre. Nous avons cherché et visité différents campings pour finalement tomber en amour avec le site, la région, la ville, ses commodités et le potentiel du Camping Melbourne. Depuis cette date, en dehors de l’achat, nous avons investi près de 120000$ et assurer un peu plus de 200 emplacements», relate tour à tour le couple Kintzing-Pasquiou.

L’équipe comprend neuf personnes, dont deux stagiaires. La vision est de faire un lieu de villégiature incontournable en Estrie, complètement intégré à l’économie locale, incluant la richesse patrimoniale et le culturel. Quant au casse-croute Big Bertha qui était particulièrement le pivot du 5 à 7, le concept pourrait être exploité sur une base annuelle. Les invités ont également apprécié l’auberge et l’ensemble du camping.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Had an overnight stay there recently.Love the location the owners and the caterers.All first class service.Thank you all

    Steve and Patsy Anderson - 2018-09-18 11:13