Publicité
31 août 2017 - 12:00 | Mis à jour : 13:20

Danville s’anime pour le Symposium

Par Sophie Marais, Journaliste

Danville (SM) - Soucieux d'offrir une expérience unique aux visiteurs, le Symposium des arts de Danville offre plusieurs activités sur le site, et ce tout à gratuitement.

En plus des 46 artistes professionnels exposés dans les quatre espaces-galeries sur le site, plus d'une quinzaine d'artistes locaux attendront les visiteurs dans la Trinity United Church. Au Carmel de Belle-Croix, Les p'tits artistes des écoles Masson et ADS exposeront quant à eux leurs oeuvres. Une quinzaine d'ateliers, dont un pour les ados offert par La Galerie des Nanas et plusieurs autres pour les enfants, se dérouleront durant les trois jours d'activités. Des démonstrations d'artistes se feront aussi sur tous les sites. Sans oublier les trois galeries permanentes de Danville qui ouvrent leurs portes également pour l'occasion.

Du côté patrimonial, Daniel Pitre offrira une visite historique guidée de la municipalité le samedi et deux autres le dimanche. La maison Mc Cracken ouvrira également ses portes aux visiteurs le dimanche. Et ce sera aussi le retour de l'exposition des photos anciennes dans l'immeuble de la fameuse horloge au Carré. 

«Mais nous réservons davantage de belles surprises pour la 20e édition», a lancé Isabelle Lodge, coordonnatrice de l'événement.

Misant d'abord et avant tout sur les liens et relations avec le milieu, c'est à nouveau La Meunerie de Saint-Adrien qui est en charge du volet musical sur le site. En nouveauté cette année, il y a aura de l'animation musicale dans les rues.

Sous le chapiteau Toyota Richmond, en plus des spectacles d'après-midi, trois spectacles de soirée débuteront dès 20 h 30. Le vendredi soir, la formation Dou Folk Band ouvrira le bal, suivi le samedi par le chansonnier André Côté (à 18 h) et Pépé et sa guitare. La formation Trivia Band offrira le spectacle du dimanche soir.

D'un point de vue plus administratif, afin d'assurer la pérennité de l'événement, le Symposium effectuera cette année une étude de provenance lui permettant d'avoir accès à une subvention du ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport et ce dès la prochaine édition. Cette importante somme tomberait à pic pour la 20e édition.

«La MRC des Sources et la SADC appuient le Symposium pour financer cette étude qui coûte quelques millier de $. Celle-ci sera bonne durant les trois prochaines années», a ajouté Mme Lodge. Elle précise également que cette étude est réalisée selon des critères bien précis, qu'elle nécessitera la présence de bénévoles supplémentaires et qu'elle devra obtenir un minimum de 500 répondants pour être valide.

Finalement, la coordonnatrice poursuit les efforts pour faire du Symposium un événement éco responsable. Enclenché il y a dix ans, le processus se poursuit avec l'ajout cette année d'un bac à compost aux abords du kiosque de nourriture autorisé sur le site. Celui-ci ira rejoindre les bacs de recyclage qui se trouvent un peu partout sur le site.

Pour connaître la programmation complète, consultez le symposiumdedanville.com/ 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.