Publicité
22 avril 2017 - 04:00

Un nouveau resto à Asbestos

Par Sophie Marais, Journaliste

Toutes les réactions 3

Asbestos - Depuis quelques semaines, le nouveau restaurant Pure a ouvert ses portes à Asbestos, au 192 rue du Roi. À l’origine de cette expérience, un jeune homme originaire de la MRC des Sources qui a décidé de revenir vivre en région.

Jonathan Perreault a grandi entre Asbestos et Danville. Après ses études secondaires, il entre dans l’armée Canadienne afin d’y compléter une technique ambulancière et de répondre à un besoin d’aventure. Mais il se rend compte que ce n’est pas pour lui. Il s’inscrit donc au Cégep et poursuit une formation en philosophie. Puis, la cuisine entre dans sa vie et il complète un DEP en cuisine d’établissement à Gatineau. Rapidement, il y prend goût et développe de nombreux talents. Il participe alors à la compétition de cuisine de Serge Bruyère, où il finira en 8e position sur 16 candidats après seulement 7 mois d’apprentissage en cuisine. Il passe ensuite par les cuisines du Château Montebello et dans des restaurants à Québec, Gatineau et Ottawa, établissements qui se classent parmi les meilleurs au pays. De retour en Estrie, il sera sous-chef au SPA Eastman, mais l’hôtellerie correspond moins à ces attentes. Il décide alors de suivre les traces de son père et de se lancer en affaires. Il revient alors à Asbestos.

«Ici, tout est plus abordable et il y a moins de compétition. Je suis propriétaire, ce que je n’aurais pas pu faire à Montréal ou Québec. Et je suis papa d’une petite fille de 6 semaines, j’avais envie qu’elle grandisse en région», ajoute Jonathan.

En ouvrant son restaurant à Asbestos, le jeune chef avait envie de faire découvrir de nouveaux produits, de nouveaux plats, de nouvelles saveurs. Aujourd’hui, les gens ont envie de manger la même chose en région que dans les grandes villes et ils n’hésitent pas à faire plusieurs kilomètres pour bien manger. Son concept de restaurant est donc accès sur l’expérience gustative.

«D’abord tout est fait maison, le ketchup, la mayonnaise, les fonds, les sauces, la crème glacée, etc. Le restaurant offre juste des tables d’hôte trois services incluant une consommation. C’est une expérience. On souhaite que les clients s’assoient et qu’ils prennent le temps de découvrir, de déguster, de manger. Notre carte change aux deux à trois semaines. On veut faire connaître plein de choses différentes», précise-t-il.

Il a aussi décidé de travailler avec les produits locaux pour accentuer cette différence et surprendre sa clientèle. Jonathan Perreault s’accorde encore le temps d’aller à la rencontre de sa clientèle en salle à manger.

«On a fait le pari. Actuellement on a une belle réponse, 110 à 115 couverts par semaine. Nous sommes ouverts du mercredi au samedi et la terrasse ouvrira sous peu», conclut le jeune entrepreneur qui a créé huit emplois.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactions
  • est ce qu on apporte notre vin??

    BIG - 2017-04-22 12:50
  • BRAVO jeune homme ce sont des jeunes comme toi qui feront revivre les petites villes et villages de notre beau QUébec. Félicitations pour ta petite fille eet aussi pour le GUTS que tu as de te lancer en affaires. Je te sosuhaite la meilleure des chances et beaucoup de prospérité, de succès. Lorsque j'irai à la mine... c'esst à dire Asbestos... c'est certain que j'irai essayer ce reto... quand j'étais toute petite sur la rue du Roy il y avait aussi un resto dans le temps et ma cousine Pierrette St-Ours y travaillait comme serveuse... Que de beaux souvenirs. FÉLICITATIONS et Merci Ginette de nous le faire connaïtre

    Génreux Jeanne A - 2017-04-22 13:23
  • Bon Succès

    Paulette - 2017-04-24 10:32