Publicité
8 juin 2018 - 04:00

Deux victoires et une défaite pour les Aigles Extrêmes

Windsor – Mercredi le 30 mai, les Aigles Extrêmes rendaient visite aux Kodiaks de la Rive-Nord. Bien que les hôtes aient touché le fond du filet les premiers durant la partie, l’équipe estrienne ne s’en est pas laissé imposer et a fait vibrer les cordages à trois reprises. À la dernière minute de jeu, les deux équipes ajoutaient chacune un but et les Aigles affichaient un avantage de 4-2.

Les trois premiers buts du second engagement ont été réussis par les visiteurs pour ensuite accorder deux buts aux Kodiaks en fin de période.

La troisième période a été fructueuse du côté des Estriens alors que l’offensive marquait à six reprises contre trois pour la Rive Nord de Montréal. Dans cette victoire de 13-7, l’offensive a très bien fait, mettant à profit des jeux de transition bien exécutés en plus d’une solide défensive.

Les gardiens en présence ont eu à affronter presque le même nombre de lancers au but: 44 pour Édouard Perron contre 48 pour celui du Kodiaks. Du côté offensif, Alexandre Brault a marqué 4 buts, Charles Thibodeau a complété un truc du chapeau et Karel Audit a marqué à deux reprises.

Samedi et dimanche

Le samedi 2 juin en soirée, les Extrêmes recevaient les Celtics de Cornwall. Bien qu’ils aient connu une bonne première période, perdant 4-5 lors du retrait au vestiaire, les Aigles manquaient de concentration.

En fin de deuxième, ils ont connu un relâchement en accordant cinq buts à l’adversaire. En plus des punitions, ils ont touché les cordages qu’en seulement deux occasions. Les visiteurs ont ajouté deux autres filets en troisième et les Celtics méritaient une victoire de 12-6. William St-Onge devant le filet a fait face à 55 tirs versus 46. Julien Michaud-Létourneau a ajouté des points à sa fiche personnelle (3-2) ainsi que Mikaël Paradis (2-1).

Dimanche, en après-midi, les locaux se sont offert une victoire en prolongation. Ils perdaient 4-5 après la première et 7-9 à la fin de la deuxième période. Ils ont travaillé ferme en troisième pour remonter leur déficit, comptant 4 buts contre deux pour les Celtics. C’est un filet de Louis Juneau-Larente à une seconde au cadran qui a permis d’égaliser la marque11-11 et obliger la tenue d’une supplémentaire de 10 minutes. Dès la deuxième minute de jeu, Mikaël Paradis donnait la victoire aux siens.

Le gardien Perron a été solide tandis qu’Alexandre Brault (3-2), Julien Michaud-Létourneau (2-3), Louis Juneau-Larente (3 buts) et Mikaël Paradis (2-1) assuraient la rencontre.

L’équipe estrienne sera à Boisbriand le samedi 9 juin. Elle sera ensuite de retour devant ses partisans pour ses trois dernières parties de la saison.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.