Publicité
7 mai 2018 - 04:00

L’œuvre d’une vie fort bien au service du sport à Asbestos

Asbestos (GCA) – Lors de mon récent passage chez M.Lucien «Lou» Richard, j’ai pu découvrir une pièce de la maison qui était complètement dédiée aux faits et gestes de l’homme plus grand que nature. Dans cette pièce qui aurait pu être celle d’un musée, j’ai pu pendant quelques bonnes minutes, remonter le temps, j’avais soudainement rendez-vous avec l’histoire du sport à Asbestos, depuis au moins le début des années1950. Que de beaux souvenirs, tellement bien entreposé et conservé, comme si l’histoire s’était arrêtée.

Des journaux de l’époque, aux photos d’équipes de hockey et baseball, en passant par les drapeaux, les médailles et les macarons d’une génération. Dans un état impeccable et archivé avec beaucoup de soins. M.Richard a su bien prendre soin de chaque parcelle d’histoire dont il fut un témoin d’avant-scène, ou aux premières loges, et qu’il a ainsi collectionnée au fil du temps et des rendez-vous avec l’histoire locale. Très impressionnant, incroyable même, que de découvertes merveilleuses en prenant seulement quelques instants pour regarder des photos, ou encore, des éditions du défunt journal hebdomadaire le Citoyen, que certains d’entre vous ont certes connu à une époque.

Une aussi grande et impressionnante collection d’artéfacts de toutes sortes, en relation avec l’histoire du sport local, n’est pas une mince affaire à disposer dans les faits. Le passionné et vénérable M.Richard avance en âge, il a maintenant plus de 90 ans. Il a bien approché la Société d’Histoire d’Asbestos, mais selon ses propos, on ne peut pas prendre l’ensemble de l’œuvre, malheureusement, faute de place. Chose certaine, il aimerait bien pouvoir léguer ou en disposer avant de partir, afin de partager un petit bout d’histoire d’une très grande passion et valeur personnelle avec les autres. Je lui souhaite de tout cœur.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.