Publicité
15 février 2018 - 04:00

Salutations aux bénévoles du Tournoi de hockey Connie Dion

Asbestos (GCA) – D’entrée on pourrait dire et même affirmer «fidèle au poste», et ce depuis bien des années pour l’ensemble d’entre eux. J’ai même osé demander à trois des membres qui «gardaient le fort», en fait la registration et les statistiques, qu’est-ce qui fait comme bénévole depuis toutes ses années, qu’on est toujours là et que l’on revient année après année.

Pourtant comme je disais et ça compte également pour plein d’autres associations, regroupements et autres du genre, que nous connaissons tous. Le bénévolat dans bien des cas est en chute libre faute d’une relève. Certains groupes doivent même fermer en dépit que le besoin et la raison d’être dudit groupe soit toujours bons dans le ici et maintenant.

Quoi qu’il en soit, le Tournoi de Hockey Connie Dion, qui en était jusqu’à dimanche dernier à sa 27e édition au niveau du calibre Midget et Junior, reviendra assurément l’an prochain, grâce à la grande détermination, la ténacité et la grande fidélité de son petit noyau de bénévoles (voir la photo). Je suis même allé les observer quelques heures dans leur «bocal».

Et j’ai alors vite compris et réalisé à quel point, il y avait cette très grande complicité qui régnait entre ses personnes, mais surtout ses amis(es) très unis et de longue date. J’ai vraiment apprécié pouvoir discuter et échanger un moment, sur ce que représente encore aujourd’hui, la force vraiment unique du bénévolat. Et Dieu sait, que nous avons et aurons toujours ce besoin de personnes qui font en sortes que notre société des loisirs par exemple, ne pourrait vraiment pas être ce qu’elle est, sans l’engagement volontaire, le travail constant, le rôle et la présence assidues de ses milliers de bénévoles dans nos milieux respectifs.

Tous derrière la cause… ou encore, on épouse la cause, et que dire des heures et des heures de présence régulière, comme ici, dans l’organisation de «A à Z» d’un tournoi de hockey. Que dire maintenant de l’exemple transmis et donné aux enfants de ses familles? Car oui! Pour bon nombre d’entre eux, ils ont même «contaminé» leurs propres enfants au fil des années. Si vous êtes responsable de bénévoles, prenez-en bien soin, c’est une espèce à protéger en voie d’extinction.».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.