Publicité
30 mai 2017 - 12:00

Décès soudain du pilote de stock-cars Guy Ouellette

Par Ralph Côté, Journaliste

Valcourt (RC) – Autant la communauté de la région de Valcourt que le monde des courses de stock-cars ont été secoués par le décès soudain du pilote de course Guy Ouellette. L’homme de 49 ans reconnu pour ses réussites et son expérience en classe Sportsman a perdu la vie à l’Autodrome Drummond durant la fin de soirée du samedi 27 mai.

Avec quatre tours à faire pouvant lui permettre d’atteindre le podium, le pilote a effectué un virage serré qui a provoqué une série de tonneaux. Une fois stoppé, il aurait pu s’extirper sans mal du cockpit ou avec des blessures mineure ou majeur, mais la position du dernier tonneau a été fatale lorsqu’un autre véhicule n’a pu éviter de plein fouet la cage du numéro 32. L’usage des pinces de désincarcération a été nécessaire et selon les services d’urgence, M. Ouellette est décédé soudainement suite à la force de l’impact.

Comme il se doit en pareille circonstance, une enquête a été confiée au coroner Yvon Garneau en collaboration avec la Sûreté du Québec. La cause du décès sera divulguée d’ici les prochains jours. Cependant, les circuits québécois de courses automobiles sur terre battue, dont celui de Drummondville, n’ont pas suscité d’anomalies au fil des ans. À ce chapitre, le jeune pilote Érik Léveillée de Windsor a forcé les propriétaires d’autodromes à revoir la sécurité des coureurs à tous les niveaux. Tous se souviennent du triste évènement qui avait causé en 2002 de graves brûlures à M. Léveillée malgré une combinaison de qualité qui n’avait pu résister suffisamment aux bris des équipements d’incendie obsolètes.

Plusieurs équipes et amateurs de courses du Val-Saint-François et d’autres régions ont appris graduellement le décès de M. Ouellette. Il en va de même pour les gens de Valcourt, dont ses collègues de travail chez Bombardier Produits récréatifs.

C’est à partir de 1993 que M. Guy Ouellette a débuté les courses en classe Modifiée et Sportsman. Au fil des ans, il s’est forgé une solide réputation auprès des pilotes et des amateurs de courses en plus d’obtenir plusieurs podiums. Alors que son fils Guillaume prenait part également aux courses sur terre battue, son père envisageait son retrait des courses à l’approche de ses 50 ans.

Guy Ouellette laisse dans le deuil épouse Sylvie, ses quatre enfants Guillaume, Amélie, Fara et Marieve ; ses quatre petits-enfants. En tenant compte des volontés de la famille, deux hommages seront rendus à M, Guy Ouellette à Granby et Drummondville samedi prochain.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.