Publicité
14 mars 2017 - 04:00

Les judokas offrent de belles performances aux Jeux du Québec

MRC des Sources - Six jeunes athlètes, s’entraînant au Club de Judo Asbestos-Danville, étaient de l’équipe estrienne qui s’est rendue à Alma dans le cadre de la 52e édition des Jeux du Québec.

Victor Roy, Olivier Ostigny, Samuel Bombardier, Allyson Vega Letendre, Élodie Lefebvre et Audrey Archambault étaient donc parmi les 13 judokas de la délégation.

Lors de la compétition individuelle, Victor Roy et Allyson Vega Letendre ont terminé en 7e position, Olivier Ostiguy et Samuel Bombardier ont quant à eux pris le 9e rang.

En finale des +63 kg, Audrey Archambault et Élodie Lefebvre ont respectivement terminé leur parcours avec la médaille d’or et la médaille d’argent.

«Lors de la compétition par équipe, notre équipe masculine avait cinq représentants sur une possibilité de sept et chez les filles, une possibilité de trois sur cinq», a précisé l’entraîneuse Marie-Sophie Royer.

Lors de la première ronde chez les garçons Victor Roy, Cédric Labrie et Samuel Bombardier ont perdu leur combat, tandis que Benjamin Proteau et Olivier Ostigny ont remporté la victoire. Mais l’équipe a été éliminée au premier tour.

Pour les filles, l’équipe a également fait face à la défaite alors qu’Allyson Vega Letendre a perdu contre la championne des jeux dans les -52 kg, tout comme Maika Echavé dans les - 57 kg. Elodie Lefebvre a toutefois rapidement gagné dans les +57 kg.

«Chaque judoka qui a participé au tournoi par équipe s’est vraiment battue. Lors des Jeux du Québec, on demande à nos athlètes avant la compétition de nous fournir leurs objectifs personnels. Les six judokas du Club de judo Asbestos-Danville ont réalisé leurs objectifs», a conclu Marie-Sophie Royer.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.