Publicité
17 février 2017 - 04:00

Chicoutimi remporte la première finale du tournoi Mousquiri

Richmond (GM) – Le comité organisateur de la 54e édition du Tournoi national atome Mousquiri a couronné sa première équipe championne dimanche dernier. Le Dynamo de Chicoutimi l’a facilement emporté au compte de 4-2 sur l’Appalache de Thetford Mines.

Les nouveaux champions succèdent ainsi au Sherbrooke (2) qui avait remporté le titre l’an dernier. La ville de Chicoutimi, menée par le grand Benjamin Maltais, Jeremy Dumas et Jean-Denis Gobeil, entre-autres, a ainsi gagné un premier championnat depuis 1991 au tournoi Mousquiri. Le Dynamo a d’ailleurs complètement dominé ses adversaires tout au long de la compétition.  En ronde demi-finale, Chicoutimi avait facilement éliminé les Huskies de Chaudière-Ouest 7-1 et les finalistes avaient pour leur part disposé des Gouverneurs de Ste-Foy-Sillery 1-0.

Les champions du tournoi ont remporté le trophée perpétuel Roger-Martel ainsi que la bannière commanditée par Produits Hévéa. Les gagnants ont aussi reçu des médailles d’or, une gracieuseté de Mme Lorna Lester remise par son fils Joey et Manon Giguère.

La compétition se poursuit toute la semaine au tournoi Mousquiri alors que beaucoup de nouvelles équipes feront leur entrée dans la classe AA. Il est à noter que les quatre dernières finales auront lieu le dimanche 19 février : à 14 h 45  dans la classe C, à 16 h dans la classe B, à 17 h 15 dans la classe A et à 18 h 30 dans la classe AA.

Pour en connaître davantage sur le déroulement de la compétition, les gens peuvent consulter le site internet du tournoi au www.mousquiri.com.

(Collaboration Guy Marchand)

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.