Publicité
18 janvier 2017 - 04:00 | Mis à jour : 06:52

Wild : un gain sur deux et présentation de la coupe Dominic-Fontaine

Windsor – Avec la deuxième moitié de saison qui s’est amorcée au retour de la période des fêtes, le Desjardins-Wild de Windsor était prêt pour les deux parties de fin de semaine de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie (LHSAM). Denis Desmarais et sa bande recevaient la visite du Turmel de Lac-Mégantic au centre Lemay le vendredi 13 janvier avant de plier bagage en direction de Waterloo le lendemain soir.

La direction de l’équipe a profité de la joute locale pour inaugurer la coupe Dominic-Fontaine, remise mensuellement au joueur ayant fait preuve de persévérance. Le premier récipiendaire de la coupe est Alexandre Durette afin de souligner son travail pour la période de décembre 2016.

Étant actuellement la formation qui ferme la marche au classement général, Lac-Mégantic s’est présenté au domicile des Windsorois avec pour seul objectif de livrer une bataille coriace aux portes-couleurs de la ville papetière. Sans prétendre que le rouge et vert a pris ses adversaires à la légère, la troupe du nouvel entraîneur-chef Méganticois, Simon Robidas, s’est imposée de manière très convaincante alors qu’au terme des quarante premières minutes de jeu la marque était de 5 à 0 en faveur du Turmel.

Le Wild a tenté de revenir dans la rencontre en inscrivant les 2 premiers filets du dernier tiers, tous deux par l’entremise du bâton de l’as marqueur Alex Durette, redonnant ainsi espoir à la foule. Cependant, les visiteurs ont profité d’un avantage numérique en milieu d’engament pour ajouter à leur avance et ainsi filer vers une victoire décisive de 7 à 2.

Rencontré à sa sortie de la patinoire, l’entraîneur-chef Samuel Meunier avait des propos à dire en lien avec le résultat de la soirée. « Nous redoutions un peu cette rencontre, non pas en raison d’un excès de confiance, mais plutôt par le fait qu’après avoir obtenu des résultats aussi excellents au cours des huit derniers matchs, c’est humain d’en avoir une mauvaise. C’est juste dommage que ce soit arrivé ce soir devant nos partisans, mais donnons crédit à Mégantic qui ont connu un excellent match. »

Samedi à Waterloo

Le Wild se devait d’oublier rapidement sa dernière sortie et se concentrer sur ses prochains adversaires, les Maroons 2.0, auxquels ils devaient rendre visite dès le lendemain à l’amphithéâtre de Waterloo. Porté en offensive par les deux attaquants de l’heure, Alex Carignan (2b-1a) et Alex Durette (2b) ainsi que par l’impact de sa robustesse, le Desjardins-Wild a rebondi lors de ce match en s’imposant constamment par son jeu et son implication avec la rondelle. Fort de cette sortie, l’équipe est rentrée à la maison avec une importante victoire de 5 à 3, divisant ainsi les honneurs de son week-end.

Larose, Isabel, Perras, Perreault et compagnie

La prochaine rencontre du Wild se déroulera le vendredi 20 janvier à Saint-Cyrille, dès 20 h 30, pour ensuite accueillir le lendemain Waterloo.

La direction du rouge et vert profitera de cette soirée pour souligner l’histoire des défunts Papetiers de Windsor. Des membres de l’ancienne équipe, dont Claude Larose, Rock Isabel, Fabien Perras, Sylvain Perreault et autres joueurs seront présents à cette soirée de retrouvailles. Plusieurs se souviendront que le club windsorois avait relancé le hockey senior à partir de 1996 jusqu’au déménagement vers Sherbrooke. Quelques années plus tard, c’était au tour du Wild d’être présent à l’aréna de Windsor.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.