Publicité
8 juin 2017 - 12:00

3 200 $ amassé pour une semaine de répit

Par Sophie Marais, journaliste

Asbestos - Les parents de Xavier Couture, un jeune adulte de 20 ans atteint de paralysie cérébrale sévère, prennent soin de lui sans relâche. L’équipe du Moulin 7 a organisé un souper fondue au fromage les aider à avoir les fonds nécessaires pour envoyer Xavier dans un camp de vacances spécialisé.

Tous les jours, Isabelle et Pierre exécutent la routine suivante : ils le lavent, le changent de couche, l’habillent, lui brossent les dents, rincent et nettoient la poche de gavage qui lui est administrée durant la nuit, l’installent dans son fauteuil roulant et l’habillent pour le transport en autobus.

Cette routine peut prendre jusqu’à une heure tous les matins, et ce, 7 jours sur 7. Cinq jours par semaine, Xavier va à l’école, ce qui permet à ses parents de travailler.

Et avant l’heure du coucher, la même routine se répète en y ajoutant la préparation de médicament et le gavage. Et la nuit, puisque Xavier ne peut bouger par lui-même durant son sommeil, ses parents se lèvent au moins trois fois pour le déplacer et enlever par succion la bave qu’il produit, car Xavier ne peut avaler par lui-même.

«Quand Xavier est malade, le nombre de réveils des parents peut facilement doubler. Selon la température extérieure et celle de Xavier, il peut avoir chaud ou froid, mais ne peut en aviser ses parents. Ces derniers doivent le déduire en l’observant, selon son état physique», précise Annic Gingras, employée au Moulin7.

Durant l’été et les week-ends, Xavier est avec ses parents l’été et lors des fins de semaine. Mais bientôt, Xavier fêtera son 21e anniversaire et son parcours scolaire sera alors terminé. Et puisqu’il est majeur, il ne peut pas bénéficier de l’aide gouvernementale et les camps spécialisés sont aussi aux frais des parents.

«Nous désirons donc offrir une semaine de répit et repos à Isabelle et Pierre, en permettant à Xavier d’aller à un camp spécialisé. Pour Xavier, cette semaine équivaut à du bonheur de se retrouver avec des gens comme lui et faire des activités adaptées à sa condition», ajoute Mme Gingras.

Lors de ce souper fondue, la somme de 3 200 $ a ainsi pu être amassée durant la soirée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.