Publicité
24 octobre 2017 - 04:00

Le ministre de l’Éducation au Carrefour jeunesse-emploi d’Asbestos

Asbestos – Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, a profité de son passage dans le comté de Richmond pour faire un arrêt au Carrefour jeunesse-emploi d’Asbestos.

C’est à la suite de l’invitation de la députée Karine Vallières que le ministre est venu rencontrer les participantes et initiatrices d’un projet coup de cœur de la région intitulé «Mamans futées».

Les mamans du groupe ont pu échanger avec lui sur les raisons qui les motivent à s’investir dans ce projet et sur les impacts que celui-ci a dans leur vie. Le ministre a été impressionné par la volonté des jeunes femmes qui travaillent fort pour améliorer leur vie et celle de leurs enfants.

Julie Champagne, une participante des débuts du projet, a affirmé que le projet avait changé sa vie et qu’il lui avait permis de sortir d’une situation familiale difficile, de terminer ses études, d’obtenir un diplôme d’études professionnelles et d’occuper aujourd’hui un poste d’infirmière auxiliaire au CIUSS de l’Estrie CHUS.

Le ministre a aussi eu l’occasion de s’entretenir avec la directrice de l’organisme Sylvie Bibeau qui lui a expliqué les ingrédients du succès du programme; milieu chaleureux, horaire flexible et allégé, petit groupe, service de halte-garderie gratuit, projet multipartenarial et petit incitatif financier. Le directeur de l’éducation des adultes Hugues Gendron a quant à lui fait des liens très clairs entre le programme très innovateur de «Maman futée» et les orientations de la politique de réussite éducative du ministre. Le président de l’organisme Rémi-Mario Mayette a expliqué les impacts importants du projet dans le milieu et Valérie Couture a conclu en disant que le projet faisait «des petits» puisque deux autres projets de même nature ont émergé à Mégantic et à Coaticook.

Rappelons que le projet est une collaboration du Carrefour jeunesse-emploi et du Centre d’éducation des adultes en partenariat avec la maison de la famille Famillaction, le CIUSS de l’Estrie CHUS et les organismes du milieu. Il permet à un groupe de 7 à 12 mamans de poursuivre leur secondaire à temps partiel tout en apprenant à concilier les autres facettes de leur vie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.