Publicité
25 octobre 2016 - 04:00

Alain Rayes fait son entrée au sein du cabinet fantôme

Richmond-Arthabaska – Le député de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes, continue sa progression et devient maintenant porte-parole associé en matière d’Infrastructures et Collectivités, et Affaires urbaines accédant ainsi au cabinet fantôme de l’Opposition officielle.

Celui qui occupait le poste de porte-parole adjoint aux Affaires étrangères a reçu ses nouvelles fonctions de la part de Rona Ambrose, chef de l’Opposition officielle, en date du 16 octobre.

« Chacune de ces nouvelles responsabilités me permet d’ajouter des cordes à mon arc et ainsi devenir un meilleur parlementaire. Je ne peux que me réjouir des nouvelles fonctions que me confie Mme Ambrose. Il ne fait aucun doute que l’expérience que j’ai acquise dans le domaine municipal me servira grandement ; je connais bien les besoins des municipalités pour y avoir œuvré pendant six ans », a souligné M. Rayes.

Le député conservateur promet d’être la voix des contribuables, des municipalités et des régions. Il déplore que la majorité des investissements annoncés par le gouvernement Trudeau soient destinés aux grandes villes et entend élever sa voix pour que les municipalités en région ne soient pas abandonnées par les libéraux.

« Les besoins sont grands, des sommes ont été annoncées, mais ne suivent pas sur le terrain en dehors des grands centres. Il n’y a pas de ministre responsable du Québec au sein du conseil des ministres et Développement économique Canada est centralisé et géré par un ministre ontarien. De plus, on constate que les députés et ministres libéraux du Québec sont complètement invisibles et ne semblent pas défendre les intérêts du Québec à l’intérieur de leur caucus », a conclut, M. Rayes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.