Publicité
17 octobre 2017 - 13:55

Serpuàrien : encore un leurre?

Je viens tout juste d’entrevoir à la télé une publicité sur la récupération du matériel électronique. La publicité Serpuàrien nous invite à récupérer et recycler les métaux précieux contenus dans les appareils plutôt que de continuer à aller chercher ces métaux de plus en plus creux dans les entrailles de la Terre.

J’ai eu un sursaut d’indignation: pourvu que ce ne soit pas encore un leurre!

Depuis un bon moment déjà, un organisme important au Québec nous bombarde de publicité sur la récupération: on récupère au Québec. Et on se permet de nous faire la morale autour du trou du bac de récupération dans lequel il faut enfouir pêle-mêle papier, plastique, carton, métal et verre. En laissant croire que ce qui est ainsi récupéré finira par obtenir les meilleures conditions de recyclage.

Mais qu’arrive-t-il vraiment une fois que la population a consciencieusement envoyé le mélange à ladite récupération? Pour le verre, les centres de tri traditionnels l’acheminent systématiquement aux sites d’enfouissement pour faire du recouvrement. Pour le papier et le plastique, ces deux matériaux sont tellement contaminés par le verre brisé qu’ils ne peuvent être recyclés en papier et en plastique, et qu’ils sont pour la plus grande partie envoyés dans l’est de l’Asie pour être brûlés.

Des responsables importants de la gestion des matières recyclables au Québec m’ont affirmé clairement qu’à peu près rien de notre bac de récupération domestique n’était vraiment recyclé. Et la population qui continue de suivre religieusement les consignes. Un leurre magistral!

J’ai un peu beaucoup hâte que le travail consciencieux des citoyens soit récompensé par l’heure juste et surtout que leur récupération finisse en vrai recyclage.

 

Gaston Michaud, Racine, 450-532-3908

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.