Publicité
23 mai 2017 - 04:02

Remerciements

De nos jours, on n’entend pas souvent des éloges concernant notre système de santé. De longues attentes aux salles d’urgence, des infirmières surchargées dans les hôpitaux, pénurie de médecins, ayant pour effet que ceux et celles en fonction manquent souvent de temps pour leurs patients. Mais moi, l’expérience que j’ai vécue dernièrement à notre petit hôpital d’Asbestos m’a permis de voir un autre côté de la médaille.

Mon mari, Nelson Raymond, a dû être hospitalisé pendant 3 semaines, les 7 derniers jours aux soins palliatifs. Nous avons toujours eu la chance d’être en santé. Le dernier séjour de Nelson à l’hôpital remonte en 1960 pour une chirurgie.

On ne peut nier que des problèmes existent, mais je peux vous affirmer que le personnel avec qui nous avons eu affaire pendant ces 3 semaines a prodigué d’excellents soins. Quelques noms me viennent en tête, Dr Léger, Chantal, Nadya, Marie-Soleil, Luce, Normand et tous les autres. Un médecin qui prend le temps de rassurer et réconforter même s’il est très occupé, des infirmières qui, voyant que j’étais triste, n’ont pas hésité à me prendre dans leurs bras et me laisser pleurer. Ça ne faisait pas partie de leurs tâches, mais elles le faisaient quand même.

Des visiteurs qui venaient de l’extérieur s’exclamaient à la vue de notre aile pour soins palliatifs. Chambres privées, salon, cuisine, lit pliant et fauteuils permettant aux proches de demeurer 24/24 avec leur malade. Ce fut un cadeau magnifique des retraités de la J-M Asbestos et je leur dis un gros merci.

La fin d’une vie est toujours très difficile pour les proches, mais chez nous le personnel hospitalier fait tout en son pouvoir pour aider les gens à traverser cette épreuve. Merci à vous tous, médecins, infirmières, infirmiers, aide-infirmières et préposées aux bénéficiaires. Le souvenir de ce que vous avez fait pour nous restera toujours gravé dans ma mémoire.

Anne Raymond

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.