Publicité
10 mai 2017 - 04:00

Je quitte la présidence de Hockey Estrie

Comment l’expliquer? Pourquoi l’expliquer? Un jour, on se dit tout simplement que le temps est venu. On en parle, on discute. On prend finalement la décision. Cela doit et fera sortir des gens qui veulent ce poste. Tant mieux. J’ai été en élection presque toutes les fois, au rythme de deux années, afin de me représenter et je n’ai jamais

été inquiété. Les résultats ont été forts et aidant à garder le fort.

Toutefois, je vieillis! Je regarde les tâches qui, année après année, s’ajoutent au poste de dirigeants de Hockey Estrie. Le hockey change. Plusieurs personnes veulent créer des ligues ou des organisations différentes de Hockey Québec. Elles profitent du besoin des parents et des enfants. Elles sont dispendieuses et souvent promettent des succès qui ne viendront assurément pas, à l’exception des joueurs exceptionnels qui, de toute façon, vont percer.

Puis, les programmes changent à grande vitesse : Hockey Québec se tient à la page des années courantes et créent des programmes très compétents et des services très novateurs. Il faut mettre en place ces programmes et les régions comme l’Estrie doivent suivre ! Il faut donc un chef dynamique, compétent, connaisseur de tout pour pouvoir donner aux joueurs et joueuses l’avenir et les succès auxquels ils ou elles rêvent.

Le travail demande des dizaines et des dizaines d’heures par semaine : 40 heures et plus ! Croyez-le ou pas ! C’est ce que je fais depuis des années ! Je ne suis pas seul évidement et mon succès est d’abord le travail et ensuite de savoir s’entourer. Quand vous avez des gens autour de vous qui travaillent assidûment, suivent les règles et déplacent des montagnes, vous êtes en affaires. Aussitôt qu’un membre quitte ou a besoin d’aide, il faut pallier et l’encourager, l’aider et souvent faire un bout de sa tâche.

Si vous avez le temps, les connaissances, la volonté, le désir et beaucoup d’énergie, vous pouvez remplir ce poste : vous prendrez des décisions, des bonnes et des mauvaises, mais au moins vous en prendrez. Rien de pire que de ne pas prendre de décisions!

Merci à tous ceux qui ont cru en moi! Merci aux milliers de bénévoles que j’ai côtoyés ! J’ai cru en chacun de vous parce que vous êtes essentiels ! N’en doutez pas!

Pour terminer, je crois avoir mis en place, un bureau régional compétent et qui saura relever tous les défis dans les prochaines années. Ce sont des personnes significatives et qui font un travail colossal et indispensable! Je quitte sereinement ce poste de chef de la région Estrie après 47 années de bénévolat.

Gérard Bélanger

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.