Publicité
16 septembre 2018 - 04:00

Plan de mesures d’urgence : les municipalités de région de Richmond sont à l’œuvre

Richmond – Un nouveau Plan de sécurité civile et de mesures d’urgence est actuellement en préparation pour les municipalités de la grande région de Richmond.

Depuis quelques années déjà, ces municipalités, regroupant plus de 6 200 citoyens répartis sur un territoire majoritairement rural de 356 kilomètres carrés, ont formé l’Organisation intermunicipale de sécurité civile (OIMSC) afin de gérer et de coordonner le Plan de sécurité civile et de mesures d’urgence. La première version de ce plan remonte au début des années2000, soit après la crise du verglas de 1998. Il faut préciser qu’avant cet événement, très peu de municipalités possédaient un tel plan.

Dans la région, la plus récente version de ce plan datait de 2008. Il était devenu impératif de revoir son contenu et de l’adapter aux nouvelles réalités que nous connaissons, ou que nous risquons de rencontrer dans les années à venir.

«Pour effectuer la révision du plan de sécurité civile et de mesures d’urgence, les municipalités se sont adjoint les services du Groupe Prudent. L’organisme, qui accompagne depuis plus de vingt ans les organisations publiques dans la mise en place de mesures de prévention, est bien sûr appuyé par les directeurs généraux des quatre municipalités, auxquels se joignent le préventionniste du Service de sécurité incendie de la région de Richmond ainsi que les directeurs du Service récréatif et du Service des travaux publics de la Ville de Richmond. Une représentante du ministère de la Sécurité publique complète l’équipe chargée de préparer un nouveau plan», mentionne Rémi-Mario Mayette, coordonnateur des mesures d’urgence et directeur général de la Ville de Richmond.

Les risques identifiables

Un inventaire des risques identifiables a été réalisé au cours de l’été et permettra de déterminer les moyens de leur faire face. Toutefois, avec les changements climatiques que nous connaissons, dont les épisodes de chaleur accablante, les hivers plus doux avec des journées de pluies verglaçantes et la fonte subite des neiges augmentant les débits des cours d’eau et, par le fait même, leurs niveaux, il est de plus en plus important que les organisations municipales soient prêtes à faire face aux aléas de la nature.

Après avoir identifié les risques et ciblé certains aléas climatiques ou autres, les membres du comité de révision se pencheront sur l’étude de conséquences pour déterminer la vulnérabilité du territoire. Ces étapes les conduiront ensuite à identifier les mesures qui devront être déployées afin de prévenir ou d’atténuer les risques présents sur le territoire. Ce n’est qu’une fois ces étapes franchies que le comité procèdera à la rédaction, puis à la validation de ce que sera le nouveau Plan de sécurité civile et de mesures d’urgence des quatre municipalités.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.