Publicité
26 avril 2018 - 04:00

Ville et citoyens : une consultation publique de projets, d’initiatives et de réalités

Par Ralph Côté, Journaliste

Richmond (RC) – Une centaine de citoyens ainsi que des intervenants et élus municipaux occupaient l’espace de la salle du Centre Sainte-Famille dimanche dernier, en après-midi, dans le cadre prévu de la consultation populaire annoncée par la Ville de Richmond.

Une semaine auparavant, alors que la grisaille et le froid persistaient, c’est probablement le double de participants qui auraient remisé de nouveau les râteaux et les semences de jardin. La centaine de personnes a cependant été en mesure de dégager les deux étapes de cette rencontre: la première était celle de soumettre des projets, des idées et des initiatives. La seconde était de prioriser ces trois items à travers sept volets.

Suite à la première étape, la seconde était de retenir les priorités à travers les volets suivants: les loisirs; la famille et les jeunes; le développement économique; la culture et le tourisme; les infrastructures, la santé et la main-d’œuvre. Ces priorités n’ont pas nécessairement été l’objet d’un choix unique, mais plutôt d’identifier et de créer des attentes ce que les citoyens (jeunes, adultes et ainés) souhaitent obtenir et réaliser auprès de la Ville et des municipalités limitrophes. «Bien que cette consultation s’adresse aux Richmondais et Richmondaises, ce n’est pas une surprise de voir parmi nous des représentants des cantons de Cleveland et de Melbourne et de la municipalité de Kingsbury. Leur présence permettra de se faire une idée sur les volontés et les projets que vous mettrez de l’avant aujourd’hui. Ainsi, ils seront mieux en mesure de comprendre l’origine d’un projet auquel ils pourraient être interpelés à participer ou collaborer», a précisé le maire de Richmond, Bertrand Ménard.

Un défi pour les citoyens et les élus

Les volets énumérés pour chacune des tables en présence d’un élu, d’un directeur ou d’un intervenant ont d’une part ciblé rapidement les priorités, comme celle des loisirs avec l’installation d’une piscine intérieure, des glissades d’eau et de mieux organiser le parc nautique, point à la ligne. Au sujet des infrastructures, de bons logements pour les ainés demeurent une priorité, mais d’autres aspects s’additionnent à plusieurs niveaux avec les locaux pour les organismes, les anciens bâtiments à soutenir dans le centre-ville ainsi que le passage piétonnier pour les écoliers de la 7e avenue. Les chevauchements sont nombreux, mais démontrent le défi, à la fois pour la population et les élus.

À ces deux volets s’ajoute aussi la santé (l’accessibilité aux soins, l’information communautaire, le développement social, etc.); la famille et la jeunesse (ville de plein air, transport rural et emplois pour les jeunes, rassemblements, etc.); population et main d’œuvre (nouveaux travailleurs, bonifier ce qui existe, achats de maison pour jeunes familles, etc.); développement économique (fibre optique, levier d’accueil, site internet de la Ville, appui de la MRC, maintien de la main d’œuvre, etc.); culture et tourisme (réseautage, répertoire, achat local, plan d’action, etc.).

«Il nous faut reconnaitre nos points forts, nos forces; les développer davantage, les faire connaitre et surtout les faire reconnaître. Quant aux points faibles, il est aussi impératif que nous puissions les adoucir, les amoindrir, mais il y en aura toujours. Il n’y a pas de ville parfaite! Avant de vous laisser entreprendre vos discussions, laissez-moi vous donner quelques informations: le budget annuel de la Ville est de 5M$; la masse salariale de la vingtaine d’employés est de 1M$; le service de la Voirie accapare près de 1M$; le traitement de l’eau potable et des eux usées nécessites des investissements annuels de 1 M; chaque 0.01$ que nous ajoutons à la taxe foncière pour chaque 100$ d’évaluation génère 20000$ de revenu supplémentaire. Il faudra donc être conscient dans vos priorisations que nos ressources sont limitées, mais que nous pouvons ensemble améliorer les choses et faire de Richmond un milieu de vie des plus agréables et prospère où il fait bon vivre», de souligner M.Ménard.

Donald Dubuc a coordonné l’activité. Une réunion sera annoncée suite à cet exercice.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.