Publicité
28 janvier 2018 - 04:00

BUDGET 2018 DE ST-DENIS-DE-BROMPTON

Maintenir le cap et investir dans les services à St-Denis

Saint-Denis – Le conseil municipal a adopté le 15 janvier son budget 2018. Hormis l’augmentation de la taxe foncière pour le service de la Sureté du Québec, les citoyens feront face à une augmentation de 3 % pour couvrir les dépenses prévues cette année, dont une moitié (1,5 %) servira à absorber l’indexation et l’autre, à consolider et investir sur les ressources matérielles et humaines requises pour répondre aux besoins grandissants de la communauté.

Au total, pour chaque 100 $ d’évaluation, une taxe de 45,81 cent sera perçue, en hausse de 1,5 cent par rapport à 2017, ce qui représente 86,97 % des sources de revenus de la Municipalité.

Grands axes et faits saillant

Pour permettre d’accroitre l’offre de services à la population, d’appuyer les comités et associations desservant directement les citoyens, de mieux protéger l’environnement, de prioriser le capital humain et de consolider les ressources matérielles et humaines, le conseil a adopté un budget équilibré de 5 265 392 $, une augmentation de 2,41 % par rapport en 2017.

« La création du poste d’inspecteur en environnement, l’ajout d’employés à la voirie et aux bâtiments dédiés aux travaux d’entretien et de réparation, l’accès à de meilleures conditions d’emploi pour les pompiers et premiers répondants, la hausse des salaires du conseil municipal et les investissements sur les infrastructures municipales sont les faits saillants du budget, retient le maire Jean-Luc Beauchemin. L’heure est aux investissements; la population a franchi le cap des 4 000 citoyens pour se chiffrer à 4 068. »

Contrôle des dépenses

La Municipalité a porté une attention particulière aux tarifs des services municipaux afin de limiter leur augmentation. Par exemple, le service d’aqueduc est touché par une hausse équivalente à l’inflation (1,5 %). Les bénéficiaires des services d’égouts du réseau Montjoie et Brompton constateront une importante diminution (de 67,09 % à 21,66 %) grâce à l’affectation des surplus cumulés. Ceux du village adsorberont une légère augmentation de 1,11 %. De leur côté, les propriétaires de fosses septiques n’auront pas à payer pour le programme de mesure qui sera aboli cette année.

Avec entre autres l’ajout de la collecte des matières organiques durant toute l’année et l’augmentation des couts d’enfouissement, les résidents remarqueront une légère hausse pour la gestion des matières résiduelles. Enfin, les services de la Sureté du Québec sont visés par une importante hausse de 7,88 % répartie sur la taxe foncière (4,99 cent du 100 $ d’évaluation) ainsi que sur la tarification.

Programme triennal : routes et loisirs

Adopté le 12 décembre dernier, le Programme triennal d’immobilisations (PTI) de 2018 prévoit des investissements majeurs sur le réseau routier, alors que près de 720 000 $ de subventions sont disponibles via la taxe d’assise (TECQ) et le fonds pour le Redressement des infrastructures routières locales (RRRL). De plus, Saint-Denis poursuit ses investissements à l’aréna et aux terrains des loisirs puisque l’utilisation ne cesse de s’accroitre à l’endroit de la diversité et de la popularité, soutenues par la programmation annuelle du Comité des loisirs.

« Il est important de noter que le conseil a limité le recours à la taxe foncière pour payer les dépenses prévues au PTI, assure le maire Beauchemin, en affectant 516 080 $ du surplus libre et 81 851 $ des surplus réservés au paiement des projets. Finalement, les taxes représenteront seulement 0,77 % des sources de revenus requises au financement du PTI.

Les citoyens peuvent consulter le web de la Municipalité (www.sddb) où toutes les informations sont ajoutées à la page Budget et programme triennal d’immobilisations, section Administration municipale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.