Publicité
15 septembre 2017 - 04:00

Gaétan Graveline prêt pour un troisième mandat à Windsor

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – Occupé au dossier de l’agrandissement de la caserne des pompiers, de sa participation bénévole à l’espace Sarah-Ève Fontaine et d’autres volets, Gaétan Graveline ne s’est pas précipité pour annoncer son intention de briguer un troisième mandat au conseil de ville de Windsor. Considérant l’approche des candidatures pour les prochaines élections, le conseiller a récemment annoncé qu’il est près pour un troisième mandat.

Reconnu particulièrement pour son implication et sa connaissance des milieux communautaires, l’ex-Longueillois a aussi développé un solide intérêt pour la politique municipale et le partage des connaissances.

«Quand j’ai été élu pour mon premier mandat en 2009, je m’attendais à ce qu’on me confie un mandat relié à la culture ou à la communauté sauf que la mairesse, M.Bureau, m’a donné les comités des finances, de la Régie d’incendie et des développements économiques et domiciliaires que j’ai partagé avec mes collègues. J’ai trouvé ça dur parce que j’avais un apprentissage à faire», se rappelle Gaétan Graveline.

Président du conseil d’administration de la Régie d’incendie de la région de Windsor, le conseiller sortant est à même de communiquer avec la population.

«D’un commun accord, la mairesse et mes collègues ont changé l’habitude de désigner à tour de rôle un maire suppléant. À la fin des élections, MmeBureau me désignera à ce poste pour une année complète. C’est gratifiant, mais ce qui m’importe, c’est d’agir avec humilité et de continuer d’être un gars de terrain pour tout ce qui touche le présent et l’avenir de notre communauté et de celles qui nous entourent», de conclure Gaétan Graveline.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.