Publicité
20 août 2017 - 12:00

Le maire Claude Sylvain fait le bilan de ses deux mandats

Saint-François (RC) – C’est à l’occasion du souper des bénévoles en avril dernier que le maire de la Municipalité de Saint-François-Xavier-de-Brompton, Claude Sylvain, a annoncé qu’il ne se présenterait pas aux élections municipales en novembre prochain. Plusieurs citoyens et citoyennes souhaitaient un troisième mandat, sachant toutefois que l’exercice exige beaucoup de temps et d’efforts. Cependant, la décision de M.Sylvain repose d’une part sur le potentiel de candidats ou candidates pour le poste. À l’approche des élections, l’Abitibien de naissance qui s’est installé avec les siens à Saint-François en 2001 est maintenant à l’étape des réalisations des deux mandats.

«En tenant compte de mes 75 ans, de mes proches et d’un domaine de 142 acres qui exige aussi du temps, j’ai choisi de mettre un terme à ces deux mandats que j’ai appréciés. S’il y a eu parfois quelques moments plus difficiles, ces deux mandats m’ont permis d’évoluer dans un bon cadre de travail qui a laissé de belles réalisations que je partage avec mes collègues du conseil municipal et nos citoyens. Je suis assuré que la mairie et les six autres postes seront bien comblés. En tenant du départ de MmeJolin qui a aussi été annoncé, je souhaite qu’au moins une candidate participe aux prochaines élections, souhaite M.Sylvain.

2010-2017

C’est maintenant pour l’actuel maire de Saint-François de faire le bilan de ses deux mandats. Dès le départ, l’ex-directeur à la retraite qui a œuvré pour la Sûreté du Québec durant plusieurs années n’était pas un adepte des séances régulières du conseil tomcodois. Cependant, la Municipalité traversait une période houleuse ce qui a conduit Claude Sylvain à se présenter à la mairie. Dès lors, deux mandats se sont succédé à partir de 2010.

« Au départ, nous avons commencé à nous apprivoiser et à établir des relations cordiales, à la fois entre le conseil municipal et la communauté. Alors que l’année 2010 installait un nouveau climat, nous avons signé la première convention collective des employés. Par la suite, plusieurs réalisations ont cheminé durant ses deux mandats concernant les loisirs, la voirie, le Service d’incendie, les liens avec Windsor et autres municipalités, l’environnement et le lac Tomcod, le résidentiel, la politique familiale, etc. », mentionne le maire.

Constatant qu’en 2017, la population atteint le seuil des 2 240 résidants tandis que la dette de la Municipalité est à son plus bas.

Questionné sur la réalisation qu’il considère la plus réussie pour son importance au sein de la communauté, Claude Sylvain n’hésite pas à désigner le Jardin des Sages, même si ce projet n’était pas spécifiquement lié à la Municipalité, mais à des bénévoles et partenaires qui ont persisté afin d’offrir un lieu de résidence approprié aux aînés. À ce coup de cœur s’additionnent plus récemment la politique familiale et la Fête nationale durant laquelle avait lieu la plantation du boulon jaune, emblème de la Municipalité.

Claude Sylvain : principales réalisations de 2010 à 2017

2010

• Signature de la première convention collective des employés.

• Contrat avec le ministère des Transports pour le déneigement de la route 249 et du rang 4.

• Embauche d’un coordonnateur à temps partiel pour les loisirs.

• Adhésion aux Fleurons du Québec (1ère année).

• Début des investissements pour les infrastructures des loisirs, incluant le terrain de balle (2010-2011).

• Changement majeur du climat de travail entre les membres du conseil et de l’administration.

2011

• Subvention du ministère de l’Environnement de 50 000 $

• Réaménagement des bureaux de l’hôtel de ville.

• Ajout de modules de peux au parc des Pionniers.

• Amélioration du système d’éclairage du terrain de balle.

2012

• Achat d’un camion citerne pour le Service d’incendie (233 123 $).

• Travaux d’urgence au réseau de la station 1 (27 742 $).

• Première entente de service avec la Société protectrice des animaux de l’Estrie.

• Adoption d’un code d’éthique des employés et des élus municipalité inscrit à une loi gouvernementale en vigueur.

2013

• Festivités du 125e anniversaire de fondation de la Municipalité.

• Participation financière de la Municipalité pour la réalisation du Jardin des Sages (100 000 $).

• Installation d’une enseigne numérique face à l’hôtel de ville.

2014

• Fête des nouveau-nés avec la Ville de Windsor.

• La Municipalité assume la coordination de la vidange des fosses septiques.

• Début de la rédaction d’une politique municipale.

• Étude pour la fusion du Service d’incendie avec la Régie intermunicipale d’incendie de la région de Windsor.

2015

• Demande du ministère des Affaires municipales et l’Occupation du territoire pour joindre la Régie intermunicipale d’incendie de la région de Windsor.

• Adoption d’une politique familiale.

• Référendum sur le déneigement des trottoirs.

• Installation d’un système de sonorisation et projection au centre communautaire.

2016

• Intégration du Service d’incendie à la Régie intermunicipale en date du 1er janvier.

• Achat d’un camion Western Star.

• Plans et devis pour le pavage des rues Bernaches et Hérons.

• Appel d’offre pour changer la toiture du garage municipal.

 

Développement (2010 à 2016)

• Population en 2009 : 2 079 ; population en 2016 : 2 237.

• Construction depuis 2010 : près de 150 permis de construction résidentiel (unifamiliale et multifamilial).

• Maintien du taux de taxation environnant le coût de la vie.

• Endettement très bas : taxes de secteur 242 820 $ et taxes pour l’ensemble de la Municipalité 9 489 $ (pour plus de détails : MAMOT, Direction générale des finances municipales, profil financier 2016, Saint-François-Xavier-de-Brompton). 

La voirie, de 2010 à 2017

• Chemins Chabot et Robert : pavage en 2012 (22 742 $) ; rapiéçage en 2013 (30 048 $).

• Chemin de la Rivière sud : pavage payé par carrières et sablières (2010) ; début du remplacement des glissières de sécurité en 2012 (35 000 $) ; creusages de fossés, installation de glissières et asphaltage en 2013 (50 221 $) ; continuité du projet d’installation de glissières de sécurité en 2015.

• Chemin de la Rivière nord : pavage payé par carrières et sablières en 2011 ; pavage en 2012.

• Rue de l’Église et rang 6 : pavage de la rue de l’Église sur 1 450 mètres en 2011 ; réparation et asphaltage sur le rang 6 en 2016 (26 324 $.

• Rangs 5, 6, 7 et chemin Labrie : creusage de fossés et rechargement de gravier en 2012 (31 500 $) ; rechargement en 2014 (34 862 $) ; travaux des fossés (10 493 $) ; rechargement de gravier et creusage de fossés en 2011 (21 041) ; pavage en 2013 (374 756 $).

• Rues Frappier et Leblond : réparation des regards et rapiéçage en 2012 (14 191 $).

• Chemin Robert, rues Hameau, Morin, Salois et Labrie : rapiéçage en 2014 (64 589 $).

• Rues Frappier, Carrier et Morin : pavage en 2015 (141 717 $).

• Rues Leblond, Bibeau, Parc et chemin Groulx : pavage en 2016 (461 665 $) ; écoulement des eaux de surfaces dans différents chemins mis aux normes.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.