Publicité
1 février 2017 - 12:00

Un peu plus de 1,8 millions de dollars pour Asbestos

Par Sophie Marais, Journaliste

Asbestos – Dans le cadre du Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU) les municipalités d’Asbestos, de Nantes, de Saint-Robert-Bellarmin et de Weedon bénéficieront d’une aide financière de plus de 5,3 millions de dollars afin de maintenir, renouveler ou développer leurs infrastructures en eau potable et en eaux usées.

Asbestos bénéficiera d’une aide financière totale de 1 873 155 $ pour la réalisation de deux projets dans le cadre du FEPTEU. Ainsi, le projet de bassin de rétention des eaux usées bénéficiera d’une somme de 989 239 $, tandis que celui du renouvellement de conduites d’eau à travers la municipalité d’une somme de 883 916 $.

«À la ville d’Asbestos, nous sommes constamment à l’affût des programmes de soutien financier pour les infrastructures afin d’en tirer profit. Depuis plusieurs années, nous préparons chaque année des projets pour le renouvellement de nos infrastructures, qui comme toutes les municipalités, ont besoin d’une bonne cure de rajeunissement», a ajouté le maire d’Asbestos, Hugues Grimard.

La ville a déposé trois projets admissibles au FEPTEU: celui de l’aménagement d’un bassin de rétention à la station d’épuration des eaux usées, au coût total estimé à 945167 $, celui de la réfection complète des infrastructures d’une partie de la rue Laurier (entre le Blvd St-Luc et le réservoir d’eau potable) réalisée durant l’été 2016 et dont les coûts s’élevaient à 885 000 $, et celui de la réfection complète des infrastructures d’une partie du boulevard Olivier et de la 1re Avenue, dont les coûts sont estimés à 3 283 621 $.

«Je suis une députée de terrain et je connais bien les besoins en infrastructures dans chacune des municipalités du comté. Je salue cette phase FEPTEU, mais je pousse déjà pour sensibiliser les deux paliers gouvernementaux à l’importance d’un fonds comme celui-ci qui respecte la capacité de payer des contribuables dans nos municipalités. Les gens me connaissent : je continuerai à travailler pour leurs intérêts et pour obtenir le maximum», a mentionné la députée de Richmond Karine Vallières.

Finalement, rappelons que l’approbation de ces projets a été rendue possible grâce à la signature de l’entente de financement bilatérale Canada-Québec en juillet 2016 qui permettra de financer des projets liés à l’eau dans l’ensemble du Québec. Le gouvernement fédéral fournit jusqu’à 50 pour cent du financement de ces projets et le Québec contribue à hauteur de 33 pour cent.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.