Publicité
29 décembre 2016 - 04:00

Hausse de 0,59 % du taux de taxation foncière à St-Denis

Saint-Denis – Le conseil municipal de Saint-Denis-de-Brompton a adopté hier le budget 2017 ainsi que le plan triennal d’immobilisations (PTI) 2017-2018-2019. À leur compte de taxes, les citoyens verront peu de différence sur leur taxe foncière générale puisque le taux augmente de 0,59%, passant de 44,05 ¢ (2016) à 44,31¢ (2017) par 100 $ d’évaluation.

La Municipalté a poursuivi sa croissance en 2016 avec l’arrivée de plusieurs commerces et la construction de nouvelles rues. Et l’année 2017 n’échappera pas à la tendance si l’on se fie aux nombreux projets domiciliaires situés un peu partout sur le territoire (Domaines des Bois, Quartier des lacs, Boisés St-Denis et plusieurs autres). Le conseil entend donc poursuivre sur sa lancée et maintenir les investissements non seulement dans les infrastructures (voirie, égouts, aqueduc), mais également dans les opérations municipales.

« L’un des buts du conseil est d’améliorer les services offerts à la population, précise le maire Jean-Luc Beauchemin. Avec l’ajout d’un deuxième inspecteur au traitement des eaux, l’embauche d’un chargé de projet pour la construction des réseaux du Petit lac Brompton et du lac Desmarais, le recours à des étudiants durant la période estivale et l’achat d’outils et d’équipements divers, nous croyons être en mesure d’optimiser les services techniques et augmenter le nombre de projets réalisés au cours de l’année. »

Misant sur le plan directeur de transport routier et actif, à être déposé en début d’année 2017, le conseil entend poursuivre la planification en s’adjoignant les services d’un ingénieur civil pour la production du plan d’intervention en voirie et d’un plan quinquennal pour la mise à niveau des infrastructures routières. Par ailleurs, le conseil souhaite procéder à la mise à jour du plan d’urbanisme en misant sur une approche de consultation participative des citoyens.

Le maire précise qu’il faudra toutefois attendre l’adoption du règlement sur la taxation, qui comprend les autres tarifs (service de la dette, serves municipaux d’égout et d’aqueduc, de mesurage et de vidange de fosses, de cueillette sélective et d’enfouissement, etc.) pour chiffrer l’augmentation totale de l’année 2017. Mais déjà, les citoyens desservis par les réseaux d’égouts et d’aqueduc peuvent s’attendre à une hausse substantielle, considérant d’une part l’ajout d’un deuxième inspecteur au traitement des eaux pour répondre à l’accroissement des usagers et à la complexité des systèmes, et d’autre part les mises à niveau et améliorations requises pour rencontrer les normes, notamment celles en matière de santé publique. Ce règlement sera adopté à la première séance ordinaire du conseil, le 9 janvier prochain.

Un PTI répondant aux attentes

Outre le projet de réseau d’aqueduc et d’égouts au petit lac Brompton et du lac Desmarais évalué à 12 M $, le conseil entend investir 3 682 959 $ en projets d’immobilisations durant 2017. Réparti sur l’ensemble, seulement 5,4 % du revenu de taxation générale combinée servira à payer ces projets. Les règlements d’emprunt par secteur (47,2 %) couvriront une bonne partie des projets, tandis que le conseil entend financer plusieurs projets de réfection et d’entretien des infrastructures routières et de rénovation des bâtiments municipaux par le biais de règlements d’emprunt à l’ensemble (18 %). Le surplus libre (9,5 %), les subventions gouvernementales (5,4%), le fonds de roulement (4,5 %) et d’autres sources de revenus (8,6 %) viendront compléter le financement du PTI 2017

Le maire partage également sa fierté de voir s’inscrire au PTI 2017 l’installation de jeux d’eau au terrain des loisirs, un projet évalué à 100 000 $ qui est grandement attendu par les citoyens. D’ailleurs, une lettre d’appui signée par plus de 500 personnes a été déposée par le comité des loisirs de Saint-Denis-de-Brompton à l’assemblée du 19 décembre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.