Publicité
5 novembre 2018 - 04:00

Le Rendez-vous des écomatériaux contribue au reboisement à Asbestos

Toutes les réactions 1

Asbestos – Le vendredi 26 octobre dernier, 410 arbres ont été mis en terre entre le boulevard Industriel et la rue St-Roch afin d’augmenter le couvert forestier entre des terrains d’entreprises et des résidences. Plus de 15 employés de la MRC ont participé à l’activité en compagnie d’employés de la Ville d’Asbestos et de socioarboriculteurs d’Arbre-Évolution. Ce projet participatif de plantation devrait permettre de retirer 88,15 tonnes de CO2 de l’atmosphère, l’équivalent de 50 voyages aller-retour Montréal-Paris.

Une édition des plus écoresponsables

Le Rendez-vous des écomatériaux est déjà un événement phare sur l’innovation et la construction écologique. La compensation des gaz à effet de serre émis suite à la tenue du Rendez-vous a donc été un élément qui a rapidement fait l’unanimité au sein du comité organisateur. «Non seulement les arbres captent le carbone de l’atmosphère, mais, lorsqu’ils proviennent de pratiques forestières responsables, ils constituent aussi l’un des principaux écomatériaux utilisés en construction. Ce geste est tout à fait cohérent avec la lutte contre les changements climatiques et la protection de l’atmosphère inscrit dans l’Agenda21 des Sources» explique Hugues Grimard, préfet de la MRC des Sources et maire d’Asbestos. Notons que les émissions polluantes liées à l’événement proviennent principalement des déplacements des participants. Le Rendez-vous avait instauré la formule 1 inscription = 1 arbre planté.

Une 4e année de contribution pour Mer et Monde

Il est également important de mentionner que plus de la moitié des arbres plantés à Asbestos serviront à réduire l’empreinte carbone de Mer et Monde, une organisation de coopération internationale qui envoie chaque année des centaines de coopérants au Sénégal et Nicaragua. «Notre partenariat avec Arbre-Évolution est important pour nous. Il permet de créer des retombées ici, près de chez nous.» Explique Mireille Chilloux, directrice générale de l’ONG.

Une plantation multifonctionnelle

L’initiative de reboisement avait été soumise par la Ville d’Asbestos l’hiver dernier dans le cadre de l’appel de projets du Programme de Reboisement Social. «Nous avons vraiment apprécié le déroulement du projet. Maintenant, on peut compter sur une large zone forestière tampon entre les industries et le secteur résidentiel de la rue St-Roch. On a l’intention de suggérer d’autres initiatives de reboisement social dans le futur!» affirme Patrick Parenteau, directeur inspection et environnement à la Ville, qui tient à ajouter que toutes les communautés gagneraient à proposer des projets à Arbre-Évolution.

L’activité de mise en terre a également permis aux employés de la MRC de se dégourdir les muscles. «Tout le monde a adoré la journée. Planter des arbres, c’est un geste simple, mais qui fait réfléchir… et qui rend toujours fier. Ça été une activité de team-building en même temps!», explique M.Frédéric Marcotte, directeur générale et secrétaire-trésorier de la MRC des Sources qui remercie d’ailleurs Arbre-Évolution et son partenaire Mer et Monde pour leur merveilleux engagement.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Le premier vrai captage de carbone s'effectuait avec la forêt coupée à blanc l'hiver dernier, située le long du boulevard du Conseil, pour le l'agrandissement du Parc industriel. Toute la population est d'accord pour l'implantation d'une zone tampon plus intense entre le parc industriel et la rue Saint-Roch. Le bruit sera ainsi amoindri dans plusieurs années et l'air s'améliorera également. Durant ce temps, chaque propriétaire qui veut couper des arbres pour maintes raisons, se voit harceler de formulaires, de prescriptions et de visites municipales. Bravo pour la suite logique.

    Jocelyne Bergeron - 2018-11-05 22:20