Publicité
3 novembre 2018 - 04:00

Résidus miniers : Les communautés de Thetford Mines et d’Asbestos ont eu raison

Toutes les réactions 1

Asbestos - Le 18 octobre dernier, le gouvernement du Canada a rendu public le règlement sur le bannissement de l’amiante au Canada. Il s’agit ni plus ni moins d’une décision politique qui ne tient aucunement compte de la différence qui existe entre la fibre chrysotile et les fibres de type amphibole au niveau de dangerosité réelle pour la santé des personnes. Il s’agit par conséquent d’une décision très questionnable surtout du fait que de nombreuses études scientifiques publiées au cours des dernières années n’invitent ni ne soutiennent le bannissement de la fibre de type chrysotile.

Un règlement moins contraignant que le voulaient les anti-amiantes

Mentionnons que le règlement comporte plusieurs exemptions tels les mines, l’industrie militaire, le nucléaire et les usines de chlore qui se voient accorder des dérogations de longue durée. De plus, il est important de comprendre que l’amiante et les produits qui en contiennent ayant été utilisés avant la mise en vigueur de la nouvelle règlementation ne sont pas visés non plus.

Bonne nouvelle : les haldes de résidus seront exploitées

Il faut rappeler que les communautés vivant dans les régions Asbestos et Thetford Mines avaient exigé du gouvernement canadien que la mise en valeur et l’exploitation des haldes de résidus miniers de serpentine ne soient pas soumises aux exigences d’une future règlementation. Leur voix a été entendue.

La gestion responsable attire toujours les foudres des anti-amiantes!

Le fait que le règlement soit moins contraignant a relancé les anti-amiantes sur le sentier de la guerre tous azimuts. Le MPCQ ne peut que déplorer que ces militants refusent un véritable dialogue avec le milieu, voire avec les autorités gouvernementales, au-delà des slogans et de l’alarmisme.

Mais les communautés sont résilientes et tiennent bon

Ce qui est déplorable de l’attitude destructive des anti, c’est le mal qu’ils souhaitent causer aux communautés qui ont la ferme volonté de se bâtir un avenir à partir de leur héritage minier. Ces communautés connaissent mieux que quiconque les façons de travailler sécuritairement avec la ressource. Elles continuent de défendre leurs projets contre ceux qui tentent sans fin d’influencer les autorités gouvernementales afin de contrecarrer les projets porteurs d’emplois et d’avenir. L’intention des militants de l’apocalypse anti-amiante est claire: obtenir l’alourdissement des règles, la multiplication des entraves administratives, harceler, abuser, faire une mauvaise presse pour que les promoteurs mettent fin à leurs projets. Aujourd’hui le projet d’Alliance Magnésium avec l’appui des gouvernements du Québec et du Canada est solidement sur les rails et il y a lieu de s’en réjouir.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • je ne suis pas un anti mais j'ai une question qui doit être posé... est-ce qu'ils sont prêt (les pro-amiante et ceux qui y travaillent) à ne pas poursuivre les dites compagnies en cas de problème de santé (ex. cancer) et j'irais même jusqu'à dire à défrayer les coûts d'hospitalisation si jamais il était le cas car je crois pas qu'une compagnie d'assurance ou le système de santé soit prêtes à le faire avec tout ce que nous savons sur l'amiante maintenant???

    Vincent - 2018-11-03 12:21