Publicité
28 juillet 2018 - 04:00

Centre d’aide aux entreprises : Portrait de la Bijouterie Lussier

Par Ralph Côté, Journaliste

Richmond (RC) – Lors de sa 5e assemblée générale d’information du Centre d’aide aux entreprises du Val St-François (CAE) qui s’est tenue à la Poudrière de Windsor en date du 27 juin, le conseil d’administration a choisi parmi sa clientèle de mettre en valeur deux entreprises qui se sont démarquées en 2018.

Suite aux Scieries mobiles Vallée, c’est maintenant au tour de la Bijouterie Lussier de démontrer son savoir-faire à titre d’Entreprise la plus innovante 2018.

BIJOUTERIE LUSSIER

C’est à l’âge de 26 ans que Claude Lussier a démarré sa bijouterie le 2 septembre 1986 situé au 53, rue Saint-Georges. Troisième bijouterie à l’époque dans cette petite municipalité de 5 000 habitants, il use de son courage, mais surtout de sa détermination pour faire prospérer son entreprise. Gagnante de plusieurs prix prestigieux tels le Méritas de l’Entreprise en commerce de détail par excellence, et la très prestigieuse et tant convoitée Bijouterie de l’année au Québec en 1997, la Bijouterie Claude Lussier inc. s’est distinguée par la rapidité et la qualité de son service et a su conquérir une énorme part du marché, tant dans la région du Val-Saint-François que dans les autres de Sherbrooke, Drummondville, Victoriaville et Magog.

Captivé par le milieu de la bijouterie et l’ambiance particulière qui règne dans celle fondée par son père, Guillaume Lussier oriente ses études en conséquence et s’implique dans l’entreprise familiale. Diplômé en 2006 en tant que joaillier-bijoutier, il devient un employé qui travaille avec acharnement pour perpétuer la tradition et la philosophie de cette entreprise déjà couronnée de succès.

Dans la cour d’un grand

À la fois dynamique et ambitieux, Guillaume sait que ces deux qualités sont essentielles pour assurer la pérennité de la bijouterie familiale. L’arrivée de ce jeune homme au sein de l’entreprise aura grandement contribué à la croissance de vente de bijoux, ainsi qu’au développement du marché de la réparation pour six autres bijouteries en Estrie. De plus, M.Lussier a accentué une présence dans la communauté et a posé des gestes de marketing qui ont grandement contribué à la mise en valeur de la bijouterie.

En 2008, Guillaume Lussier a démarré une petite entreprise de fabrication de bagues destinées aux marchés sportifs et scolaires. Cependant, le Windsorois est devenu dérangeant pour un géant de l’industrie, nommé Jostens, qui détient pratiquement tout le marché des bagues de spécialité. La venue d’un compétiteur, si petit soit-il, l’a incité à proposer un partenariat où Graduation Lussier se voit allouer l’exclusivité de la représentation du territoire québécois. De surcroît s’ajoute l’utilisation de leur technologie de production de modèles afin de l’ajuster aux besoins des clients du Québec, tout en consolidant le tout avec des créations locales.

Du père au fils

Durant ce temps, les discussions entourant l’acquisition des actions de Bijouterie Claude Lussier se sont toujours poursuivies. C’est en janvier 2016 que Claude Lussier a clairement statué son désir de transférer officiellement l’entreprise à Guillaume pour le 1er juillet 2016. Le transfert de l’entreprise s’est effectivement réalisé dans les délais prescrits. Une des premières actions de Guillaume Lussier a été de s’assurer de la présence de son père pour une période de trois ans, ainsi que celle de l’équipe en place afin des visages familiers et sympathiques demeurent auprès de la clientèle. Dans un deuxième temps, la Bijouterie Claude Lussier a entrepris les démarches pour réaliser une refonte complète de son site Internet, ce qui permettra de mettre en évidence le nouveau look du commerce et, du même coup, de s’adapter à la nouvelle tendance générationnelle auprès de la clientèle.

En mai 2017, Guillaume Lussier s’est fait offrir de se porter acquéreur d’une bijouterie existante. Les nombreuses discussions et négociations se sont poursuivies sur une période de cinq mois durant laquelle un prix de vente maximum a été déterminé par les parties. Toutefois, M.Lussier a réalisé des interventions en novembre et décembre qui auront eu un impact significatif sur la transaction qui s’est finalement conclue au mois de janvier 2018.

Le CAE du Val-Saint-François peut certifier que cette entreprise est reconnue dans son marché et qu’elle est recherchée grâce à l’expertise, le service à la clientèle et la capacité à offrir des bijoux aux goûts de la clientèle. Bravo M.Lussier pour votre ardeur et de votre détermination. Votre décision de vous porter acquéreur de l’entreprise familiale permettra de perpétuer le rôle de votre famille dans l’économie de la région de Windsor.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.