Publicité
19 juillet 2018 - 04:00

Éric Ashby et ses collègues prêts pour les biocarburants et bioproduits

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – Dans le cadre de l’annonce d’une aide financière du Programme d’innovation énergétique de Ressources naturelles Canada qui se tenait aux installations de Domtar à Windsor en date du vendredi 13 juillet, Éric Ashby, directeur général de l’usine, s’est adressé à l’auditoire afin de préciser la recherche et le développement concernant le projet, ainsi que l’apport du gouvernement fédéral pour un montant de près 2 millions de dollars.

ALLOCATION D’ÉRIC ASHBY

Il me fait plaisir d’accueillir l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, et députée de Compton-Stanstead. Je tiens également à saluer MmeSylvie Bureau, mairesse de Windsor; M.Rolland Camiré, maire de Val-Joli; de Marc Frappier, président du Syndicat des travailleurs et tous mes collègues de Domtar.

Aujourd’hui, en plus de représenter notre usine, je suis le porte-parole de mes collègues du groupe des biomatériaux de Domtar qui travaillent à trouver de nouvelles avenues pour maximiser l’utilisation de la fibre.

Depuis plus de 150 ans, les pâtes et papiers font partie du quotidien de Windsor. À travers le temps, nous avons innové tant au niveau de la santé et la sécurité, de l’environnement que de la productivité pour assurer un avenir pour notre communauté.

Plusieurs innovations ont été réalisées au cours des dernières années afin de réduire notre empreinte environnementale et maximiser l’utilisation de la fibre. Par exemple, l’été dernier, nous inaugurions notre deuxième turbine-alternateur pour créer de l’énergie renouvelable à partir de biomasse. Aujourd’hui, nous faisons un pas de plus pour construire la fondation qui permettra à Domtar de se transformer, non seulement pour améliorer son empreinte énergétique, mais aussi innover vers la création d’une bioraffinerie.

De nos jours, les gens recherchent des produits biodégradables et nous avons accès à une ressource renouvelable, durable et offrant plein de possibilités. Depuis quelques années, le groupe des biomatériaux de Domtar explore différentes avenues pour la création de biomatériaux à partir de la fibre de bois.

Notre industrie évolue dans une économie circulaire, où chaque composante de la chaîne de valeur est maximisée pour diminuer les résidus. D’ailleurs, la vision de Domtar est claire: devenir le leader en innovant dans les technologies, services et produits à base de fibre dans une perspective de croissance durable et d’avenir meilleur pour notre communauté.

Ce projet s’inscrit dans la vision de développement durable de l’entreprise et permettra à Domtar et à l’usine de Windsor de se transformer. Concrètement, le projet de recherche, évalué à 4,9M $, s’échelonnera sur une période de deux ans et permettra d’explorer des nouvelles technologies de séchage de la biomasse pour produire des biocarburants et des bioproduits à base de fibre.

Pour y parvenir, plusieurs options sont analysées. Grâce au soutien de programmes tels que le Programme d’innovation énergétique de Ressources naturelles Canada, nous pourrons aller plus loin. Des essais en laboratoire et des études de préfaisabilité seront réalisés en collaboration avec des fournisseurs, centres de recherche et universités. Il s’agit d’une nouvelle emballante pour Domtar et pour les partenaires qui travaillent sur ce projet novateur.

Domtar tient à remercier le gouvernement fédéral, et plus particulièrement l’équipe de Ressources naturelles Canada, pour leur support continu dans les projets de développement de Domtar. Les résultats des recherches orienteront les prochaines étapes, dans la conception à plus grande échelle des composantes d’une bioraffinerie pour produire de nouveaux bioproduits et des biocarburants.

Ce projet tracera les prochaines pages du Windsor de demain. Merci.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.