Publicité
18 juin 2018 - 04:00

Des chantiers importants à d’Asbestos durant la saison estivale

Par Guy-Charles Amnotte, Journaliste

Asbestos (GCA) – Dans l’ensemble de la province, il y a de très gros chantiers de réfection des infrastructures et des artères durant la haute saison estivale. Et que cela ne tienne, il en sera de même pour bien des années à venir également. En regardant de plus près ce qui attend les citoyens d’Asbestos à compter des prochaines semaines, il y aura deux sites majeurs qui seront en reconstruction complète. On parle du tronçon du boulevard Simoneau entre la rue Chassé et la 5e avenue d’une part, ainsi que la rue Doyon et Manville dans le secteur St-Barnabé, à partir de la rue Lavigne pour le tronçon Doyon, et jusqu’à St-Philippe du côté de la rue Manville.

À chacun de ses endroits considérés comme prioritaires pour la réfection complète, on creusera dans les «entrailles» de la rue, car elle a besoin selon la firme d’ingénieurs-conseils qui a examiné chacune des rues d’Asbestos aux 4 ans, avant de remettre à la ville comme une sorte de «bible» du doit être refait en priorité et au grand complet. Car pour la très grande majorité des rues de la ville, il y a des décennies que le réseau d’aqueduc et d’égouts n’a pas été touché entre autres, sauf lorsqu’il y a une avarie. Et comme on le sait bien le temps fait son œuvre, et nos 4 saisons contribuent également à ladite chose au fil du temps.

C’est à partir de 2006 après l’élection d’un nouveau conseil et l’arrivée en poste d’un nouveau DG, qu’on a commencé très sérieusement à planifier, se doter et se donner une politique en matière de prévision budgétaire pour la réfection de rues à faire absolument et en priorité. Deux ans plus tard, on a commencé à refaire le réseau complet des rues de la ville, qui équivaut selon le Directeur des travaux publics, M.Mario Savoie, à 66 kilomètres. Après 10 ans de réfection et travaux sur les différentes artères prioritaires, on a réussi à refaire au grand complet, approximativement 7 kilomètres, ou si vous préférer, 10% selon M.Savoie des Travaux publics. D’ailleurs celui-ci nous mentionnait que le gouvernement du Québec obligeait toutes les municipalités à faire une inspection annuelle de 10% de son réseau, afin de respecter les normes précises à ce niveau.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.