Publicité
30 août 2017 - 08:11

2000 $ pour financer les études de votre enfant

MRC des Sources - Les associations de consommateurs mènent une campagne d’information et lancent un nouveau concours dès cet automne pour faire connaître les subventions liées aux REÉÉ (Régimes enregistrés d’épargne-études). 

Les deux-tiers des ménages à revenu modeste ignorent qu’avec le Bon d’études canadien (BEC), ils peuvent obtenir jusqu’à 2 000$ par enfant en ouvrant un REÉÉ, et ce, sans avoir à y cotiser. 

«En 2015, seulement 37% des enfants québécois admissibles au Bon d’études canadien ont bénéficié de cette subvention », se désole Sylvie Bonin, coordonnatrice de l’Association coopérative d’économie familiale de l’Estrie (ACEF).

«La bonne nouvelle c’est qu’il n’est pas trop tard pour en profiter, puisque, le BEC est rétroactif», ajoute Véronique Poirier, coordonnatrice de Service budgétaire populaire des Sources (SBP).

Que les parents soient admissibles au BEC ou pas, s’ils contribuent au REÉÉ de leur enfant, des subventions variant entre 30% et 60% s’ajoutent aux cotisations. Plus les revenus sont bas, plus les subventions sont avantageuses.

Pour être admissibles, il suffit que les enfants à charge soient nés après le 1er janvier 2004 et que le revenu familial n'excède pas de 45 916$ (revenu 2015).

L’ACEF invite les gens à bien s’informer avant d’ouvrir leur REÉÉ.  Un grand nombre d’institutions offrent des REÉÉ, mais elles n’offrent pas les trois types de régimes (individuel, familial et collectif). Certains régimes impliquent des frais d’inscription importants, des cotisations obligatoires chaque mois et diverses conditions. L’Union des consommateurs a mis en ligne le site http://reee-info.net/.  En plus d’y trouver de l’information neutre et accessible et une liste de questions à poser, les consommateurs pourront participer au concours leur donnant la chance de gagner 1 000$ en REÉÉ.

 

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.