Publicité
25 août 2017 - 07:49

Investissement de 36 millions $

Une deuxième turbine-alternateur pour l’usine de Domtar

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – C’est durant l’avant-midi de jeudi dernier que Domtar a inauguré sa deuxième turbine-alternateur (TA-2) d’une puissance de 18 MW à son usine de Windsor. Construite au coût de 36 millions de dollars, elle améliorera de nouveau la performance énergétique à partir de ressources renouvelables tout en réduisant les coûts de production.

Seize ans auparavant, l’usine de Windsor inaugurait sa centrale de cogénération avec une première turbine-alternateur (TA-1) de 32 MW. « Avec l’ajout de la deuxième turbine-alternateur, l’usine de Windsor devient l’un des plus grands producteurs d’énergie renouvelable en Estrie. Nous produirons au total près de 50 MW, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 12 800 maisons unifamiliales. En utilisant de la biomasse forestière comme combustible pour produire de l’énergie verte, Domtar témoigne son engagement en matière d’innovation et de développement durable », a précisé Éric Ahsby, directeur général de l’usine.

Ce deuxième projet lié à la cogénération a été présenté à la population de Val-Joli et Windsor, aux élus municipaux et aux gens d’affaires lors d’une rencontre à la Poudrière à l’approche des vacances de la construction, en juillet 2015. M. Ashby, qui avait pris le relais de son prédécesseur, Martin Lorrion, a présenté la seconde phase, accompagné de collègues et partenaires de la société Groupe S.M. International. Par la suite, les travaux ont débuté au début de juin 2016 pour se poursuivre jusqu’à l’été suivant.

Allocutions et réalisation

Au terme de deux années consacrées à la construction du bâtiment et la mise en place de la turbine-alternateur, l’avant-midi du 24 juin a été l’occasion d’inviter et réunir le large éventail des personnes d’ici et d’ailleurs qui ont contribué à la réalisation. C’est sous le chapiteau qu’Éric Ashby a fait le bilan de la réussite, suivi de l’allocution de Michael D. Garcia, président de la division des pâtes et papiers de Domtar.

À ces deux interventions s’ajoute celle de la mairesse de Windsor, Sylvie Bureau, qui a pour sa part rappelé la relation de longue date entre le Ville et Domtar depuis plus de 150 ans. « Cet investissement majeur est assurément une très bonne nouvelle pour l’économie de Windsor. Il témoigne de la confiance de Domtar vis-à-vis notre communauté, nos travailleurs et nos familles. »

Quant au maire de Val-Joli, ce grand projet consolide des emplois actuels et en crée d’autres, indirects, dans le secteur du transport et de la forêt. « Je salue Hydro-Québec qui achète l’électricité dans le secteur privé permettant à nos usines de demeurer concurrentielles », estime Roland Camiré.

De cette réalisation, le TA-2 a regroupé environ 100 concepteurs en ingénierie,  200 travailleurs et 25 entrepreneurs de la région et d’ailleurs, dont le Groupe Yvan Frappier et Construction Alain Morin au niveau local. De plus, le surintendant adjoint en ingénierie, Vincent Pomerleau, habite à Saint-François-Xavier-de-Brompton avec sa famille. « Comme tous mes collègues, le projet est une belle réussite qui s’est achevée à la fin de mai avec le nettoyage des tuyauteries qui ont causé un niveau de bruit inhabituel durant quelques jours. Cela indique tout le travail de soudure qui a été nécessaire à travers les diverses étapes de ce projet d’envergure », mentionne M. Pomerleau.

Ingénieurs, entrepreneurs, employés et invités.

 

Photo : IMG_2696

Éric Ashby et Vincent Pomerleau.

 

Autres photos : IMG_2674 / IMG_2698 / IMG_2699

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.