Publicité
5 juillet 2017 - 04:00

Un projet qui soutiendra l’activité économique et sociale dans les Sources

Par Sophie Marais, journaliste

Asbestos (SM) - La ministre Marie-Claude Bibeau et la députée Karine Vallières, accompagnées de nombreux partenaires ayant participé au développement de ce projet, ont annoncé des appuis financiers permettant le lancement du Centre d’innovation minière de la MRC des Sources

Développement économique Canada a octroyé une contribution financière de 2, 5 millions $ pour le démarrage de ce centre spécialisé dans la mise en œuvre de procédés pour soutenir des projets d’innovation d’entreprises dans le domaine minier et industriel. C’est par le biais du Fonds de diversification économique que le gouvernement du Québec a financé l’étude de faisabilité et la mise en place du CIMMS pour la somme de 87 540 $. La municipalité d’Asbestos participe également financièrement à hauteur de 390 000 $, en plus d’un cautionnement de 50 000 $. Finalement, l’entreprise MagOne a soutenu la mise en place du CIMMS avec l’octroi d’une somme de 540 000 $.

«Son caractère innovant réside notamment dans le fait qu’il permet, par l’hydrométallurgie, la mise à l’échelle de procédés chimiques conçus en laboratoire, une originalité à la fois technologique et environnementale. L’entreprise MagOne a été le tout premier client à investir dans le projet afin de permettre les premières expérimentations de mini pilotage pour la transformation de résidus miniers», a précisé le président du conseil d’administration du CIMMS, François Gouin.

Ce n’est que le début d’un plus vaste projet qui a vu le jour en 2013 et qui a rencontré son lot d’obstacles, puisque novateur. Mais ces embûches ont permis aux responsables de mieux propulser le projet.

Le CIMMS, dont le coût actuel est évalué à 4 millions $, permettra aux entreprises de développer et de parfaire leurs procédés de transformation des minerais au Québec. Le bâtiment actuel, situé sur l’ancien site du Centre de conditionnement de la biomasse, sera agrandi. La construction d’un second bâtiment industriel est prévue en 2018. Le troisième volet serait réalisable d’ici les trois prochaines années. Un Pôle de développement industriel et minier de la MRC des Sources verrait ainsi le jour et comprendrait un Centre intégré de formation professionnelle et technique, créé grâce à l’initiative de la Commission scolaire des Sommets et du Cégep de Sherbrooke et un Centre entrepreneurial industriel.

Visiblement ému, le maire d’Asbestos et préfet de la MRC des Sources Hugues Grimard ne cachait pas la fierté de développer un tel projet sur le territoire.

«Le CIMMS est un projet créateur de retombées importantes pour Asbestos, la MRC mais également tout le Québec. Il tire profit de notre plus grande ressource naturelle, nos résidus miniers, mais également nos connaissances en la matière. Il développera une expertise importante en hydrométallurgie. Nous deviendrons une référence, la place pour l’exploitation des gisements de magnésium contenus dans les résidus de minerais», a conclu le maire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.