Publicité
5 avril 2017 - 04:00

Nature Fibres choisit Asbestos pour développer son marché

MRC des Sources (SM) - L’entreprise Nature Fibres a annoncé son arrivée en sol asbestrien. La contribution financière remboursable de 1,1 million de dollars, par l’entremise du Fonds de diversification économique de la MRC des Sources, jointe à un prêt de 50 000 $ et d’une subvention de 10 000 $ de la MRC des Sources, permet à Nature Fibres de s’installer en sol asbestrien.

Il s’agirait de la toute première usine de transformation complète du chanvre à s’installer en Amérique du Nord. Le projet, évalué à 2,45 millions de dollars, devrait voir le jour dès juillet prochain. Nature Fibres s’installera dans une partie des installations de Mine Jeffrey. Elle produira entre autres, des panneaux isolants à base de paille de chanvre industriel.

Les dirigeants de l’entreprise ont pu rencontrer les intervenants économiques de la MRC lors de la première édition du Rendez-vous des écomatériaux. Depuis 2015, ils ont pu entamer les démarches de concrétisation de leur projet d’usine de défibrage et de nappage du chanvre industriel cultivé localement.

«Nature Fibres est un excellent exemple de la vision que nous avons pour la diversification économique de notre région. Cette entreprise intègre parfaitement les grandes planifications de la MRC, soit l’Agenda 21, le Plan de développement de la zone agricole et la Stratégie de diversification économique. Nous avons tout de suite cru en ce projet et c’est pourquoi nous avons accompagné les promoteurs dans chacune des étapes de réalisation de leur projet», a souligné Hugues Grimard, préfet de la MRC des Sources et maire d’Asbestos.

«Il s’agit d’un projet qui cadre directement avec la stratégie de développement et de diversification de la région des Sources. Une fois de plus, le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation joue pleinement son rôle de catalyseur d’investissements privés dans la MRC des Sources», a ajouté Karine Vallières, députée de Richmond et adjointe parlementaire du premier ministre (volet jeunesse).

«Ma rencontre avec Dominic Poulin (conseiller au développement économique, secteur agroalimentaire et forestier à la MRC) m’a convaincu qu’on s’installait dans la bonne région», a pour sa part déclaré Marc Nadeau, directeur général de Nature fibres.

Mentionnons que la Coop Pré-Vert est partenaire dans cette aventure à 50 %.

«Nous allons offrir la semence, et pourquoi pas développer un cultivar, et effectuer des suivis agronomiques des nouvelles cultures. Nous serons là en soutien aux agriculteurs. L’an dernier 250 acres ont été cultivés sur le territoire par deux agriculteurs. Cette année, nous visons 500 acres, 1000 acres pour 2018 et finalement quelque 2500 acres lorsque l’entreprise sera à maturité. Et les produits fabriqués pourraient bien se retrouver sur nos tablettes», a conclu Olivier Gagnon, directeur général de la Coop Pré-Vert.

Une douzaine d’emplois devraient être créés, et c’est sans compter les emplois indirects.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.