Publicité
26 janvier 2017 - 04:00

Asbests

La Ciel Ouvert sera brassée autrement

Par Sophie Marais, journaliste

Asbestos – Alors que les propriétaires de la microbrasserie le Moulin 7 annonçaient fièrement produire une bière à partir de l’eau puisée dans l’ancienne mine Jeffrey, la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) a récemment interdit cette production.

Après la parution d’articles journalistiques concernant cette méthode de fabrication, la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) a envoyé un inspecteur afin de vérifier l’innocuité du produit. «Il n’y a pas de problème avec cette bière, nous avons d’ailleurs permis aux microbrasseurs d’écouler son inventaire. De plus, ils n’ont commis aucune faute, le type de permis qu’ils ont ne les oblige pas à soumettre leurs nouveaux produits à la Régie», a expliqué Janick Simard, agente d’information de la RACJ.

En fait, l’eau provenant du puits minier n’étant pas une source d’eau potable contrôlée, les microbrasseurs ne pourront plus brasser la bière La Ciel ouvert à partir de cette eau. Afin de satisfaire aux exigences de la Régie, ils devront dorénavant s’approvisionner à une source d’eau potable contrôlée afin de produire cette bière.

Les brasseurs se disent déçus, mais ils entendent bien poursuivre le brassage de La Ciel ouvert en utilisant une eau potable s’apparentant à celle du puits. Rappelons que lorsqu’ils ont puisé les quelque 2400 litres de cette eau pure, sans traces de minéraux toxiques, ils ont réalisé un « rêve de ti-gars » de descendre aux abords du puits.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.