Publicité
26 octobre 2016 - 04:00

Tricot Fil d’Art délaisse le Comptoir de ramassage Sears

Windsor (RC) – Les copropriétaires de Boutique Giselle et de Tricot Fil d’Art ont décidé de mettre un terme au service de ramassage des commandes et des catalogues Sears depuis le 21 octobre. Le comptoir est maintenant relocalisé à Richmond à la Friperie Isa-Lyne situé au 103 de la rue Principale Nord. Le service est également disponible à Sherbrooke.

Mère et fille, Giselle et Manon Duval retiennent que le Comptoir Sears a profité d’un achalandage constant durant plusieurs années, mais les commandes en ligne sur le web s’imposent graduellement au fil des dernières années. « Le comptoir était moins fréquenté et nous devions supporter des pertes d’argent et de temps, ce qui nuisait à l’achalandage de Tricot Fil d’Art qui profite d’une bonne clientèle et aussi des cours de tricots », considère Manon Duval.

De mémoire, les deux femmes d’affaires se rappellent du commerce de tricot et d’accessoires de Gilberte Létourneau, Tantilaine, qui était installé vers la fin des années 1960 ou le début des années 1970 à l’angle des rues Saint-Georges et Lemire, là où est situé actuellement Vidéo Flash Windsor. Dès lors, le service du Comptoir Sears était disponible et a suivi les autres emplacements dont celui situé sur la rue Principale nord, maintenant occupé par les Immeubles Yvon Paquin et le Groupe HBG arpenteurs-géomètres. Eugénie Francoeur Cloutier a également été propriétaire de Tantilaine. Vers les années 1990, Rachel Bélanger achète le commerce, cette fois à l’enseigne de Trico Fil d’Art.

Suite à un incendie qui survient dans l’un des appartements de l’immeuble où loge Boutique Giselle, la femme d’affaires Gisèle Duval refait ses aménagements et achète Trico Fil d’Art qui sera situé dans l’espace de l’ancienne mercerie de Roger Godbout. Le Comptoir Sears sera accessible à ce même endroit jusqu’à la récente décision.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.