Publicité
17 août 2018 - 04:00

Opération de grande envergure au lac Brompton

Par Ralph Côté, Journaliste

Toutes les réactions 1

Saint-Denis (RC) – Le bâchage de toiles de jute sur quelques herbiers de myriophylles à épi se déroulait du 6 au 10 août près de l’entrée du marais au lac Brompton. Ce projet s’ajoute à une patrouille verte sur le lac sept jours par semaine, des bouées indiquant la présence des herbiers de myriophylles et bientôt, espérons-le, le lavage obligatoire des embarcations. L’Association pour la protection du lac Brompton (APLB) a ainsi pour but des actions globales, dont celle de lutter contre le myriophylle à épi, cette plante envahissante qui se propage trop rapidement et nuit aux activités nautiques.

Ces projets sont réalisés grâce à la participation d’une vingtaine de bénévoles et sous la supervision d’une équipe du RAPPEL, experts-conseils en environnement et en gestion de l’eau. Il s’agit là d’une opération complexe nécessitant la collaboration de plusieurs partenaires: le RAPPEL-Coop; les municipalités de Saint-Denis-de-Brompton, de Racine et d’Orford; la MRC du Memphrémagog; le Club des Grands Protecteurs du lac Brompton; les bénévoles et membres de l’Association pour la protection du lac Brompton.

Des toiles qui font la différence

Les herbiers ont d’abord été mesurés et localisés avec un GPS, ce qui a permis de déterminer la superficie à couvrir. Les lisières de toile de jute sont cousues pour former de grands rectangles d’environ 350 mètres carrés. Elles sont ensuite pliées en accordéon et roulées. Une fois transporté sur le site, chaque rouleau est ouvert et étendu sur la surface à couvrir à partir d’une plateforme ancrée, et ce, grâce au travail de bénévoles à bord d’embarcations et de plongeurs.

Entrent ensuite en action les pédalos à partir desquels des sacs de roche prélavée sont répartis sur la toile afin de la maintenir au fond du lac. Les rectangles sont superposés de façon à couvrir tout l’herbier. La toile se décomposera peu à peu et aura une durée de vie de 3 à 4 ans. Elle prive le myriophylle de lumière et le fait mourir.

Cette année, l’APLB installera environ 9 000 mètres carrés de toile de jute lestée par près de 3000 sacs de roche. L’an prochain, d’autres sites envahis par le myriophylle seront ciblés, car malheureusement, le lac en compte plusieurs. L’Association réalise actuellement le bâchage de toiles de jute sur des herbiers de myriophylles à épi dans le lac Brompton.

Le conseil d’administration de l’Association pour la protection du lac Brompton regroupe Serge Larivière, président; Louise Chrétien, vice-présidente; Lise Préfontaine, secrétaire-trésorière; les administrateurs et administratrices Jeannette Arsenault, Guy Bossé, Simon Desautels, Alain Latendresse et Gabrielle Mercier; Donat Bilodeau, représentant du Conseil consultatif de l’eau (CCE) de Saint-Denis-de-Brompton et David Bilodeau, gestionnaire du fonds du Club des Grands Protecteurs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • la pose de ces toiles va t-elle detruire les endroits de fraye

    avant de poser ce jeste qu'elles etudes des effets secondaires a ete a considerees
    sera-t-il domagable a faune et flore aquatique

    gaetan resident du lac

    gaetan valiquette - 2018-08-17 17:32