Publicité
12 août 2017 - 04:00

L’Association des Résidants des Trois-Lacs poursuit sa mission

Asbestos (SM) -Regroupant depuis maintenant plus de quarante ans les propriétaires, locataires et campeurs des municipalités d’ Asbestos, de Tingwick, de St-Rémi de Tingwick et de Wotton, l’ARTL travaille à la préservation et à la restauration du plan d’eau des Trois-lacs et de son bassin versant.

L’Association demeure à la recherche de nouvelles technologies et pratiques afin de diminuer tant le nombre de plantes que l’ampleur des inondations et des débits extrêmes qui brisent les rives et apportent des charges importantes de sédiments.

Les membres travaillent également à la tenue d’activités plus concrètes comme le code de conduite des embarcations, la restauration de bandes riveraines, la mise en place des bouées de navigation, la surveillance des plantes dites « exotiques envahissantes », la sensibilisation directement aux descentes à bateau et le ramassage des bois flottants sur lac. Aussi, depuis deux ans, elle participe activement à un projet pilote de désherbage.

Cet été, le nombre de baigneurs a augmenté. C’est d’ailleurs avec un sentiment de fierté que l’ARTL constate que l’aire de baignade publique a repris ses activités d’antan. Le dragage tant souhaité a réussi à ressusciter une plage, tout en facilitant la navigation dans les zones draguées pour les kayaks et canots qui y retrouvent une zone de circulation en eau peu profonde.

Mais le président de l’Association, Réjean Gouin, ne parle pas de « mission accomplie ». En effet, bien que le peu de surfaces draguées a, en bonne partie, les effets escomptés, faire le tour du lac aurait pu prendre 30 ans. Selon lui, la diminution de l’arrivée des sédiments et celle des effets causés par les inondations sont tout aussi importantes.

«On ne peut pas mettre les énergies aux deux places en même temps. On a avantage à prioriser les actions au niveau du bassin versant afin d’en escompter les résultats à long terme», a-t-il ajouté.

Il faut dire que cette année, les inondations ont engendré beaucoup d’heures de travail pour les bénévoles. «On installe les bouées de navigation qui ramassent les bouts de bois et arbres qui flottent sur le lac à la suite des inondations. On y ramasse même des arbres complets (racine, tronc et branches) qui ont été déracinés sur les rives des rivières et transportés par les forts débits lors des inondations. Si on compte l’effort de la Ville d’Asbestos et de l’Association, on doit avoir sorti l’équivalent de 10 à 12 camions de débris», a rapporté Benoît Gouin, responsable de cette activité de nettoyage.

L’importance du « membrership »

Les résidants et utilisateurs du plan d’eau adhèrent à l’ARTL de façon volontaire. Celle-ci se finance à partir des cotisations annuelles. Avec la fin du dragage, certains ont tendance à penser qu’il ne se passe plus rien et voit moins l’importance d’y adhérer. «Le leadership d’une association est proportionnel au nombre de membres. C’est à partir des décisions de l’Assemblée générale que l’association influence les décisions de la Régie intermunicipale, mise en place à la demande des résidants. Elle a le pouvoir et le mandat d’exécution des projets reliés à la préservation de notre lac», a conclu le président.

Pour plus d’informations sur l’ARTL, contacter www.trois-lacs.com ou par courriel info@trois-lacs.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.