Publicité
3 décembre 2018 - 04:00

Charles-Émile Giguère : 86 ans et passionné d’Histoire

Asbestos (RL) – L’histoire est un bien plus qu’un simple hobby pour un résident du secteur St-Barnabé à Asbestos. En effet monsieur Charles-Émile Giguère qui est âgé de 86 ans, entretien un blogue mensuel depuis 2015 où ce dernier fait état de son vécu, ses différents points de vue et découvertes actuels ou passés. Épaulé d’une belle complicité avec son épouse, ce retraité de 38 années de services au sein de la compagnie Canadian Johns-Manville, se permet dans ses écrits de relater l’histoire d’Asbestos et de l’amiante «vue de l’intérieur» par l’un des derniers témoins de l’ancienne garde, telle qu’il se surnomme lui-même.

«J’ai beaucoup de souvenirs de l’époque où la ville était en pleins essors en raison de la mine. Personnellement, malgré le fait que je ne sois pas un expert de la santé, je ne partage pas nécessairement l’opinion de certains quant au niveau de danger de l’amiante en elle-même. Ceci dit, c’est ma vision et ma propre opinion en tant qu’ancien travailleur du milieu que j`élabore ici, comme dans tous les sujets que j’aborde d’ailleurs. Je travaille à appuyer de faits et d’exemples concrets, les parutions qui sont mises en ligne le troisième jour de chaque mois. On comprendra certainement qu’à mon âge, je ne cherche pas à m’attirer de la notoriété particulière avec mes lettres et mes écrits, mais je voudrais simplement pouvoir léguer un peu de ma mémoire et de mes recherches à ceux et celles qui ont l’intérêt dans prendre connaissance et sait-ont jamais, peut-être même d’en assurer la continuité éventuellement, en les faisant grandir davantage et perdurer dans le temps.» De raconter le sympathique octogénaire.

Véritable passionné, Charles-Émile Giguère ne s’impose aucune barrière quant aux sujets traités. «Je suis curieux de nature et j’ai soif de savoir, à présent j’ai envie d’offrir un peu de ma curiosité aux générations qui suivent. Que ce soit de l’Europe, du Québec ou d’ailleurs, j’ai la chance d’avoir des lecteurs d’un peu partout dans le monde qui visite mes pages à l’occasion. Je n’ai cependant pas le mérite de la publication internet, car c’est notre fille ainée qui m’appuie de ce côté, j’avoue être un peu moins à l’aise avec cette facette-là de la technologie.» Conclut-il en riant.

On peut consulter le blogue Les carnets de Charles-Émile à l’adresse suivante: carnetsce2015.wordpress.com

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.