Publicité
9 août 2018 - 04:00

Un conseil d’administration actif au profit du Musée de l’ardoise

Par Ralph Côté, Journaliste

Richmond (RC) –Au fil des dernières années, les membres du conseil d’administration du Musée d’interprétation de l’ardoise à Richmond ont solidifié et amélioré un potentiel qui permet à la fois d’offrir un éventail patrimonial à l’échelle locale, régionale et nationale.

Appuyés par leurs collègues, le président fondateur Pierre Bail et la directrice générale Lorraine Denis ont retenu l’importance de l’ardoise au fil des décennies, y ajoutant des évènements et activités qui ont bonifié la carte du musée. Voici deux brefs portraits de M. Bail et de Mme Denis.

Pierre Bail

Après avoir étudié aux Université de Montréal et de Lyon II, Pierre Bail obtient un doctorat en géographie physique de l’Université McGill en 1983. D’abord professeur à l’Université de Montréal, il poursuit par la suite une carrière en muséologie, en étant notamment président de la Société d’histoire de Sherbrooke, directeur général de la Maison du Granit et, au Musée de la civilisation à Québec, directeur des expositions historiques et responsables des tournées internationales (2001-2008) et directeur des collections et des Archives historiques (2008-2014). Fortement impliqué dans le Val-Saint-François par son action bénévole, il a cofondé en 1991 le Centre d’interprétation de l’ardoise dont il est maintenant le président. Il est conseiller municipal au Village de Kingsbury.

Lorraine Denis, directrice générale

Professionnellement, depuis plus de 30 ans, Lorraine Denis œuvre et développe de grands projets pour la cause d’organismes à but non lucratif. Son expérience dans l’organisation d’activités culturelles, jumelé à son expertise en levée de fonds et en campagne majeure de financement, font d’elle une directrice chevronnée, bien au fait de la mission, des objectifs et des rouages du CIA. Lorraine a travaillé à titre de directrice de développement à la Fondation Charles Bruneau et à la Société de l’Arthrite, division de Sherbrooke, et à titre de directrice générale à la Fondation du Centre hospitalier Fleury. Elle s’est impliquée également au Château Ramezay, d’où son intérêt pour le patrimoine québécois.

À ces deux membres s’ajoutent la secrétaire Sophie Morel, trésorière Jocelyne Bastien et les directrices et directeur Martha Hervieux, Denise Lupien et Mark Patterson.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.