Publicité
10 mai 2018 - 04:00

Amélie Bibeau présentera son nouveau roman à la bibliothèque Patrick-Dignan

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – L’auteure native de Windsor et résidente de la région de Sherbrooke, Amélie Bibeau, sera à la Bibliothèque municipale Patrick-Dignan le samedi 12 mai, de 10h30 à 11h30, pour une conférence et une séance de signature. Elle présentera ainsi son nouveau roman, Derrière le masque I. Haute voltige.

Après les succès de la série Lili-la-lune qui abordait le thème de l’agression sexuelle, Amélie Bibeau aborde maintenant un autre sujet sensible, celui de l’intimidation chez les jeunes. Pour les communautés comme celle de la région de Windsor, l’auteure estime qu’il est important que ces sujets d’actualité soient touchés dans différents médiums qui rejoignent directement les jeunes. De plus, il s’agit d’une belle occasion d’encourager les gens à la lecture, tout en encourageant une écrivaine locale.

Haute voltige présente Olivier, un garçon de 16 ans victime d’intimidation qui incarne le lutteur vedette masqué nommé Sauterelle. Il fait la rencontre d’Alicia durant un gala de lutte et la jeune fille, nouvelle étudiante de son école, se donne le défi de découvrir l’identité du lutteur. «Depuis plusieurs années, raconte Amélie Bibeau, je m’implique dans le milieu de la lutte spectacle, car il s’agit de la passion de mon conjoint. J’y ai découvert un monde étonnant! Il s’agit d’athlètes passionnés qui ont des histoires similaires à celles vécues par mes personnages. J’ai même entendu des lutteurs dire que la lutte leur avait carrément sauvé la vie. Ils m’ont inspirée.»

De la plume et de l’Académie

Afin de rendre son roman crédible, Amélie Bibeau s’est associée à l’Académie de lutte estrienne (ALE), dont son conjoint Sébastien Morin qui est président et fondateur. «Sébastien et moi avons créé le personnage de Sauterelle, mentionne l’auteure, il a écrit les combats et je n’ai eu qu’à les retravailler. C’est la première fois que je partage ma plume et c’est très agréable d’avoir quelqu’un avec qui parler de mes idées.»

Avec l’apport des Éditions Vents d’Ouest, le lancement officiel du roman avait lieu à la Centr-ALE de Sherbrooke le 15 avril dernier. Une séance de signatures a suivi le 21 avril à la Biblairie GGC. L’auteure était également présente aux galas de lutte à Zone interdite de la NBW2.0 à Drummondville, à l’Apogée de l’Académie de lutte estrienne au Cégep de Sherbrooke et, plus récemment, au Challenge-Mania de Lutte NCW au Centre culturel et communautaire de Blainville le 5 mai dernier.

Le prochain rendez-vous sera à la bibliothèque de Windsor, le 12 mai.

Pour information: ameliebibeau.com/derrierelemasque.html.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.