Publicité
18 janvier 2018 - 04:00

La série « Vite pas vite » de Radio-Canada est produite à St-Camille

St-Camille (PAT) - Une entreprise de Saint-Camille, les Productions du Treizième, vienne tout juste de dévoiler leur première saison de l’émission jeunesse « Vite pas Vite », qui est diffusé à l’antenne de Radio-Canada.

« Vite pas Vite » qui est animé par Frédéric Choinière et Jean-Sébastien Busque, qui se veulent des guides-vulgarisateurs, sillonnent le Québec avec leur laboratoire mobile, en s’invitant dans diverses écoles primaires. Profitant de la grande complicité de Bob, un mannequin intrépide et d’une caméra haute vitesse, ils invitent les jeunes à participer à des expériences insolites où le temps perd ses repères, l’ultrarapide côtoie l’extrême lenteur.

À chaque épisode, le laboratoire Vite pas vite installe sa caméra haute vitesse dans une salle de classe pour capter des actions et des mouvements qui ne durent qu’une fraction de seconde. C’est en visionnant au ralenti les milliers d’images enregistrées qu’on peut ensuite admirer en détail ce qui se passe réellement.

Chaque diffusion est composée de deux épisodes tournés dans deux écoles différentes. L’épisode du 20 janvier prochain, mettra en vedette les élèves des écoles Hamelin de Wotton et Saint-Gabriel de Windsor.

Quant à l’épisode du 27 janvier, elle mettra en vedette les élèves des écoles Saint-Cœur-de-Marie de Tingwick et Christ-Roi de Saint-Camille.

Les Productions du Treizième, possède une solide expertise d’une vingtaine d’années dans le milieu télévisuel, et ils ont choisi de s’installer en région, dans le développement résidentiel du rang 13 de Saint-Camille, en assurant toutes les étapes de la production.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.