Publicité
18 décembre 2017 - 04:00 | Mis à jour : 06:33

Windsor opte pour la gratuité à sa bibliothèque

Windsor – Dans son processus budgétaire, la Ville de Windsor a déjà confirmé que dès le 1er janvier 2018 elle offrirait l’abonnement gratuit à la bibliothèque municipale Patrick-Dignan, à la fois pour ses résidents et ceux des municipalités concernées par l’entente de services (Saint-François-Xavier-de-Brompton et Val-Joli).

« La Ville de Windsor encourage la lecture et l’éducation; l’abonnement gratuit à la bibliothèque est un incitatif en ce sens. Ainsi, nous avons rencontré les municipalités voisines pour pallier à la perte de revenu relative aux abonnements. Chaque municipalité pourrait payer sa juste part afin de permettre à ses citoyens de bien profiter des services de la bibliothèque », a mentionné la mairesse de Windsor, Sylvie Bureau.

Les frais d’abonnement continueront toutefois d’être chargés aux non-résidents. Les frais de retard pour certains types de documents (passant de 0.10 $ à 0.50 $) et de réservation (de 0.25 $ à 0.50 $), notamment, ont été révisés. Parmi les nouveautés 2018, la bibliothèque sera dotée d’un réseau WiFi gratuit pour les visiteurs.

« Chaque année, la bibliothèque de Windsor se classe au haut de la liste de toutes les catégories parmi les bibliothèques publiques de l’Estrie. Des citoyens de Richmond, d’Asbestos et de Sherbrooke viennent à notre bibliothèque parce que les services que nous y offrons sont excellents autant au niveau des documents disponibles que dans les services eux-mêmes. Nous voulons poursuivre en ce sens », a énoncé Mme Bureau.

Quant à l’agrandissement de la bibliothèque Patrick-Dignan, la Ville de Windsor a déposé une première version de son projet au ministère. Les évaluations architecturales seront faites dans les prochains mois afin que le processus suive son cours.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.