Publicité
13 octobre 2017 - 04:00

Centre d’art de Richmond: Patrimoine, spectacles, contes

Richmond (RC) – Si les jours ne sont pas les mêmes, il en va ainsi pour les années et celles de 2017-2018 s’annoncent copieuses et variées à souhait. Avec l’appui du conseil d’administration, la directrice générale Vickie Lasonde et l’adjoint aux opérations Guillaume Boilard ont concocté une programmation qui a été présentée le jeudi 5 octobre à l’occasion d’un 5 à 7, augurant d’ici peu l’abondance des récoltes.

Avant la présentation des évènements, le Réfectoire a regroupé les invités, partenaires et amis parmi lesquels s’ajoutaient des candidates et candidats prêts pour les élections municipales en présence du maire Marc-André Martel qui en est à ses dernières sorties officielles et ses homologues Luc Cayer, préfet de la MRC, et Herman Herbers, maire du Canton de Cleveland.

À proximité s’ajoutait l’une des salles où étaient exposées des photographies d’amateurs passionnés liés au Club des photographes amateurs des Sources d’où émergent ceux du Val-Saint-François. Membre et administrateur du club, Jean-Yves Boislard a fait part de l’appui du Centre d’art qui permet une vitrine appréciable pour les passionnés de photo.

Un appui du Patrimoine canada

Au terme de l’apéro, Vickie Lasonde a dirigé les invités vers la salle Patrick-Quinn pour annoncer au départ un octroi de 252 350 $ à l’organisme des Amis de la musique pour l’amélioration de la salle. Accordé par Patrimoine canada et par l’entremise du Fonds du Canada pour les espaces culturels, cette somme permettra rénover l’espace et d’améliorer la sécurité et l’accessibilité, dont l’ajout d’un ascenseur, de tables et de toilettes adaptées aux personnes à mobilité réduite.

Quant à l’édifice centenaire, les travaux annoncés de la Corporation du Couvent Mont Saint-Patrice à la fin de septembre 2016 ont ciblé avant tout la toiture, l’installation de gicleurs et la fenestration au niveau de la première phase.

Ambassadrice et programmation

Dix-neuf spectacles se succéderont jusqu’au 16 juin 2018, dont celui du chanteur Matt Holubowski qui était présenté le samedi 7 octobre. Ceux de Catherine De Sève (danse) et Simon Leblanc (humour) sont complets.

Bon Jovi Xperience (chanson), Fabien Cloutier (humour), Bruno Pelletier (chanson) termineront novembre. Décembre suivra avec les Frères Bazin (chanson), Natally Labiau (classique), L’Heure mauve (théâtre) et le concert de Noël de l’école de musique boucleront 2017.

L’année suivante se mettra en marche le 3 février avec le Trio Juste pour rire. Mars amènera Calum Graham (chanson), la Grande-Messe, formule St-Patrick (chanson), avec le Trio Phaneuf (humour). S’ajouteront en avril Virginie Fortin (humour) et quatre chanteuses : Caroline Savoie, Isabelle Gosselin, Alexandre Poulin et Veronica Winter.

De ces spectacles, deux proviennent d’une même famille : les Frères Bazin de Saint-Claude et Veronica Winter qui fait son chemin à la fois des milieux urbains et ruraux. La jeune femme a été désignée Ambassadrice du Centre d’art. « Nous sommes fiers d’accueillir Véronique Bazin , originaire de Saint-Claude. Elle sera avec nous pour les deux prochaines saisons. Avec son projet solo, Veronica Winter et son groupe Eager Dance, elle occupera un local de répétition chez nous. Ils seront présents à raison de 2 à 3 jours par semaine pour se pratiquer et se perfectionner entre nos murs », précise Guillaume Boilard.

Contes et hommage à M. Arsenault

Le conteur Donald Dubuc sera le responsable des Contes du Réfectoire qui débuteront le vendredi 13 octobre, à 20 h, avec la présence de Achille Grimaud qui racontera Le Braz et autres Bretagnes.

Avec l’appui de l’entreprise Usinatech, un hommage à M. Richard Arsenault sera rendu avec le duo Sylvie Alice le 20 octobre prochain.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.