Publicité
26 septembre 2017 - 13:11

Une exposition automnale qui provoque la réflexion

Valcourt – Le dimanche 17 septembre s’est tenu le vernissage de la nouvelle exposition Résistance du photographe Guy Tremblay, présentée jusqu’au 17 décembre au Centre culturel Yvonne L. Bombardier. L’exposition propose des œuvres jamais vues dans la région, mises en valeur autant par le médium que par l’habileté technique. Guy Tremblay y présente plusieurs séries dont la Familia, qui met en lumière la dignité chez les jeunes de la rue plutôt que le misérabilisme généralement véhiculé par les stéréotypes.

«Guy Tremblay aime être à contre-courant des tendances et propose des œuvres en noir et blanc, rehaussant l’essence de ses sujets. Pour ce photographe attiré par les contrastes, le produit fini est tout aussi important que l’idée et la méthode», a mentionné Karine Corbeil, directrice du Centre culturel Yvonne L. Bombardier.

Alors que la majorité des photos mises de l’avant aujourd’hui sont numériques, éphémères et transformées, Résistance propose au contraire de prendre un temps de réflexion à travers 5 séries. Une exposition à ne pas manquer grâce à des œuvres qui amènent tantôt à la contemplation et tantôt aux sentiments et à l’interaction.

À la découverte de l’artiste

Artiste sherbrookois cumulant 45 ans d’expérience, le photographe Guy Tremblay se spécialise dans la photographie argentique et les tirages au platine et au palladium. Il jumelle la fine pointe de la technologie avec cet ancien procédé. Il aime être à contre-courant des tendances et propose des œuvres en noir et blanc, rehaussant l’essence de ses sujets.

L’artiste sera aussi présent au Centre culturel le 30 septembre dans le cadre des Journées de la culture et le 4 novembre pour la présentation de la conférence Au-delà de l’art, la photographie engagée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.