Publicité
12 septembre 2017 - 04:03

Dernière exposition à la Galerie des Nanas de Danville

Danville (SM) - La Galerie des Nanas présente l’exposition «Corps célestes» de l’artiste Mimi Traillette, collaboratrice depuis la galerie.

Mimi Traillette, de son vrai nom Émilie Harlaux, est l’une des cofondatrices de la galerie 106U de Montréal. Membre des Villes-Laines, collectif de tricoteuses pirates de Montréal, elle a exposé au Québec, au Canada et en France. Connue pour son travail textile teinté d’humour noir, elle propose à travers cette exposition un travail empreint de sagesse et de contemplation. Ses poupées de feutre douces et attachantes feront voyager les visiteurs au royaume des corps célestes.

Et cette exposition sera la dernière présentée à La Galerie des Nanas. En effet, son cofondateur, Jean-Robert Bisaillon, a récemment annoncé la fermeture du lieu autour du 24 septembre prochain. r.

«La tâche d’effectuer le repérage de nouvelles artistes devenait trop lourde et je manquais de vision en ce sens en l’absence de Martine. Les coûts de promotion et d’exploitation représentaient un risque trop grand. La région n’a pas de politique culturelle et il n’existe aucune mesure de soutien aisément disponible pour faire la mise en valeur de lieux représentant un certain attrait touristique. Enfin, parce que je suis aussi entrepreneur à Montréal, je devais faire un choix», a expliqué le cofondateur de la Galerie Jean-Robert Bisaillon.

Finalement, à compter du 28 septembre, la galerie participera à l’importante exposition collective « Attention : état brut! » qui se tiendra à Montréal à la Chapelle historique du Bon-Pasteur dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de Montréal. De plus amples informations suivront.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.