Publicité
2 septembre 2017 - 04:00

«J'aime tout ce que les autres n'aiment pas» - Raymond Quenneville

Par Sophie Marais, journaliste

Danville (SM) - Raymond Quenneville en est à sa 4e participation consécutive au Symposium des arts de Danville et c'est avec fierté qu'il a accepté le rôle de président d'honneur.

«Ça me flatte, Je dois avouer que c'est moi qui est honoré de représenter les artistes», a-t-il déclaré.

Pour l'occasion, il a peint une toile intitulée «Au pied des Monts», une huile de 24 x 30, qui a été crée en faisant appel aux différents souvenirs qu'il a des promenades dans la région.

«Je souhaitais que cette toile touche les gens de la région. Je me suis laissé aller», a ajouté l'artiste qui se préoccupe principalement de l'émotion dans ses oeuvres. Il souhaite y déposer une impression de quiétude, de paix.

L'artiste autodidacte grandit à La Tuque et très tôt, son passe temps favori est le dessin. Il travaille par la suite dans les Parcs nationaux du Canada, principalement au combat des incendies de forêt. Est-ce pour cette raison que ses oeuvres sont empreintes de jeux d'ombre et de lumière?

«Je recherche la quiétude, je m'éloigne parfois des thèmes de paysage, du figuratif, mais je m'ennuie rapidement. On dit de mon style qu'il est figuratif, mais avec une approche contemporaine. Ces jeux de lumière et d'ombre me viennent de la bande dessinée», ajoute-t-il.

Après avoir essayé plusieurs médiums, dont l'aquarelle, il revient à ses premières amours, la peinture à l'huile. Alors que certain artiste n'aime pas le temps de séchage nécessaire à ce médium, lui y voit plutôt un avantage.

«J'aime la richesse de ce matériel. De plus, elle sèche lentement et convient à mon rythme de création», précise-t-il. Il peut ainsi travailler plusieurs toiles en parallèle. Il débute par y faire ses croquis qu'il qualifie de paresseux pour ensuite les laisser trainer dans son atelier avant d'y revenir, au gré de son inspiration.

C'est en côtoyant d'autres artistes qu'il développera sa technique. Raymond Quenneville a remporté plusieurs prix, est membre de l’Institut des arts figuratifs (IAF), de la Société des artistes canadiens (SCA) et du Mondial Art Academia. Il détient le titre de Maître en beaux-arts décerné par l'Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec.

Et il invite les visiteurs du Symposium à venir le rencontrer pour échanger sur sa passion.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.