Publicité
31 août 2017 - 04:00

L'implication des bénévole pour le Symposiom

Par Sophie Marais, journaliste

Danville (SM) - Année après année, une centaine de bénévoles se rassemblent pour faire du Symposium des arts de Danville un événement reconnu et apprécié, tant des artistes que des visiteurs.  

Michelin Charest est revenue s'installer dans la région il y a cinq ans. Bénévole au Symposium depuis quatre ans, cela fait deux ans qu'elle est en charge de toute l'équipe de bénévoles.

«Je suis impliquée dans d'autres organismes. J'avais le goût de participer dans la communauté. Au Symposium, les gens qui s'impliquent viennent de la région, mais aussi de Montréal, de Québec. Les artistes et les visiteurs sont bien accueillis et bien entourés», explique Mme Charest.

Après une formation d'une heure où les bénévoles reçoivent des cartes avec les informations et les directives à suivre, la responsable peut alors monter l'horaire de la fin de semaine. L'organisme demande aux bénévoles d'être minimalement disponibles pour une plage de quatre heure durant l'événement.

«Nous avons une banque de bénévoles de secours. Nous accueillons entre 12 et 15 nouveaux tous les ans. Certains font partie de l'équipe depuis plus de 10 ans. On retrouve les bénévoles dans les salles, au Chapiteau, au sein du Conseil d'administration. Et tous ont le sourire généreux!» ajoute Mme Charest.

Et il n'y a pas d'âge pour être bénévole. Pour preuve, une dame de 86 ans s'est jointe à l'équipe il y a deux ans.

Madame Charest ajoute que si les bénévoles reviennent année après année, c'est sans doute parce que l'organisation du Symposium est à leur écoute. Tous les ans, ces précieuses aides sont invitées à remplir un sondage permettant de relever les bons coups et d'améliorer les moins bons.

Bref, pour bon nombre de ces bénévoles, le Symposium est devenu une tradition où ils se retrouvent entre amis pour faire faire rayonner l'art à travers la municipalité de Danville.

    

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.