Publicité
15 août 2017 - 13:55

Rencontre avec Peter Henry Philipps

Asbestos - Alors qu’il sera en spectacle au Festival des gourmands d’Asbestos, Peter Henry Phillips a bien voulu répondre à quelques-unes de nos questions.

Actualités: La musique est arrivée à quel âge dans ta vie et de quelle façon?

Très jeune! La musique a toujours été tout autour de moi. Ma mère joue très bien du piano et mon père est un excellent chansonnier. De la musique classique à la chanson française en passant par les Beatles et Cat Stevens, j’ai été immergé dans ce monde dès l’enfance!

Actualités: Avec quel instrument as-tu débuté et pourquoi celui-ci en particulier?

J’ai débuté à l’harmonica. J’avais 3 ans et je prenais l’harmonica de mon père…Dès que mon père jouait des chansons dans la bonne clé pour cet harmonica on m’entendait jouer derrière lui. Le piano aussi ainsi que le violon vers 7 ans. Mais j’étais un élève peu discipliné qui aimait beaucoup jouer dehors et faire du sport alors je ne pratiquais pas assez pour vraiment plonger à cette époque. Ensuite il y a eu la basse électrique vers 11 ans pour accompagner mon père. Très vite j’ai joué avec plusieurs chansonniers dans la région. Avec mon travail d’été au camp musical d’Asbestos, j’économisais pour acheter des instruments. Il y a eu la guitare électrique, la batterie, etc.

Actualités: Peux-tu me décrire un peu ton parcours musical?

J’ai étudié la contrebasse Classique au conservatoire de Montréal et au Glenn Gould School de Toronto. Pendant mes études je jouais avec plusieurs formations tant en musique contemporaine qu’en rock, pop, folk etc…J’organisais des soirées jam à Montréal et je rencontrais plein de musiciens et musiciennes. À la fin de mon Bac, on m’a offert de tourner avec une idole de jeunesse Jorane. Ensuite, j’ai joué avec plusieurs artistes tel Ariane Moffatt, Navet Confit, Dj Champion et j’ai eu un groupe Elektrik Bones. J’ai partagé un studio avec Ben Charest à Montréal quelques années au cours desquelles j’ai beaucoup travaillé et appris sur la réalisation, le mix, la musique à l’image. J’ai vite réalisé que je ferais carrière dans ce domaine. Après 10 ans à Montréal et après avoir parcouru le monde j’ai décidé de revenir à mes racines et fonder le Studio Le Nid à Saint-Adrien.

Actualités: Ton Studio Le Nid, en quelques mots?

Un des meilleurs endroits au monde pour créer. Avec ma femme Geneviève et tout nos amis créateurs, c’est l’endroit idéal pour écrire, lire, s’inspirer, rêver et accomplir notre destin. Celui de transformer le monde qui nous entoure par l’art et de partager nos passions.

Actualités: C’est ton combientième Festival des gourmands sur scène?

Le 4e! Une fois à l’âge de 14 ans avec mon groupe Vakarm, une autre fois avec mon papa, puis avec Elektrik Bones et finalement celle-ci.

Actualités:Qu’est-ce qui est différent quand tu joues à Asbestos?

C’est une grande fierté pour moi de venir de ce coin de pays. Les gens y sont accueillants et ils sont résilients. On a fait face à beaucoup de changement dans les dernières décennies par rapport à la fermeture de la mine d’amiante et la mauvaise presse qu’on en fait sur le plan international. Mais quand je vois mes concitoyens se relever les manches et innover pour dynamiser notre milieu et ouvrir nos horizons ça me rend extrêmement fier de voir où on s’en va à l’avenir.

Actualités:À quoi peuvent s’attendre les festivaliers?

Je vais faire mon spectacle en trio avec mes deux pieuvres : Alexis Aubin-Marchand et Thomas B.Champagne qui eux deux forment un duo qui se nomment Le Futur. Ils sont deux musiciens multi-instrumentistes, compositeurs, réalisateurs de talent! On fera l’intégral de mon album The Origin et les pièces du EP.

Actualités:Tes projets à court et plus long terme…

Je mets cette semaine la touche finale sur la musique du film de Robin Aubert «Les affamés» qui sera présenté au TIFF en septembre! Je débute la composition de la musique d’une série policière sur CBC. Et plusieurs réalisations d’albums à l’automne.

Autres spectacles

En plus de Peter Henry Phillips, Loco Locass, DJ Desnoyers, Jonas, le Scotch Hill Band et Offenbach monteront sur la scène ABS, nouveau partenaire financier cette année.

La soirée de la relève et les spectacles sous le chapiteau seront également de retour cette année avec Roch et Estelle, et de la musique country en alternance avec ceux de la scène ABS. Les familles sont attendues pour les manèges, mais aussi pour les activités parents-enfants du dimanche. L’accès à la rue des exposants Desjardins et à la Place de la gourmandise Coop Metro Plus d’Asbestos demeure gratuit. Tournoi sportif, défilé, foire minéralogique et autres activités complètent la programmation de cette année.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.