Publicité
17 mars 2017 - 04:00

Travailler pour que la culture prenne sa place

Par Sophie Marais, journaliste

MRC des Sources – Afin de pouvoir adopter le renouvellement de sa politique de développement culturel en septembre prochain, la MRC des Sources a mis sur pied un groupe-conseil spécialement constitué pour l’avancement des travaux.

C’est en 1985 que la MRC se dote, et ce parmi les premières au Québec, d’une politique de développement culturel ayant pour but d’encadrer ses actions et ses investissements dans le domaine. Au fils des ans, de nouveaux enjeux et défis voient le jour dans le secteur culturel. Un processus de renouvellement de la politique est donc nécessaire.

Depuis le 2 mars dernier, le groupe-conseil s’affaire à la tâche. Celui-ci est composé du maire de Saint-Camille, Benoit Bourassa, du maire de Saint-Adrien, Pierre Therrien et de cinq membres non élus soit Roxane Ayote, Marie-Ève Bisson, Pierrette Théroux, René Béchard et Jean-Robert Bisaillon. Le groupe-conseil est appuyé dans sa démarche par Marc Cantin, conseiller en développement économique secteur touristique et culturel à la MRC des Sources.

Ce processus s’échelonnera sur plusieurs mois au cours desquels les citoyens seront invités à participer à une consultation publique pour maximiser les points de vue afin d’obtenir une politique des plus adaptée. Et il va sans dire que les artistes, artisans, organismes et entreprises du milieu culturel seront eux aussi consultés pour faire part de leurs préoccupations et attentes.

«Le développement culturel a toujours été important pour l’ensemble des maires de la MRC des Sources et par cette démarche de renouvellement de la politique de développement culturel, nous nous assurons d’apporter le soutien nécessaire aux diverses initiatives qui peuvent avoir un impact significatif sur nos citoyens», a pour sa part conclu Hugues Grimard, préfet de la MRC des Sources et maire d’Asbestos.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.