Publicité
21 janvier 2017 - 04:00

Ginette Bureau : une histoire d’eau, de feu et de forces cosmiques

Par Ralph Côté, Journaliste

Val-Saint-François (RC) – Avec derrière elle un bagage qui s’est forgé au fil des apprentissages et des expériences, Ginette Bureau a émergé du lien littéraire afin de mettre noir sur blanc un récit de combat et de courage à travers sa fille, Mona, atteinte de la leucémie. Du livre éponyme paru en 1979 et du second, Je t’aime la vie (1985), l’écrivaine s’est forgée un solide lectorat émergeant de l’Estrie pour s’étendre du Québec à l’Europe, et duquel s’ajoute la version des écrans. De 1979 à aujourd’hui, trente-sept ans se sont écoulés et cette fois, l’auteure poursuit sa quête de mémoire et de présent à travers ses racines.

Au fil des générations, Les Bureau d’Amérique.

 « Avec Au fil des générations, Les Bureau d’Amérique,  je redécouvre le rêve initial de mes ancêtres partis de France, je les retrouve sur les rives du Saint-Laurent, découvre une petite Algonquine dans ma lignée, suis les courageux défricheurs qui remontèrent la rivière Chaudière en érigeant les paroisses de la Beauce jusqu’au lac Mégantic, là où mon père a terminé sa vie. À contre-courant », retient de ces étapes Ginette Bureau.

L’auteure, inscrite à l’Association des auteures et auteurs de l’Estrie, s’intéresse à la mémoire cosmique, au patrimoine spirituel et à l’inscription des souvenirs dans la mémoire. « Les études démontrent que les sociétés se construisent à travers leurs récits et leurs contes. Écrire notre histoire est transformateur et fouiller dans nos racines vivifie. Connaître l’histoire de notre famille enrichit notre mémoire collective, améliore notre conscience historique. Connaître sa lignée fait toute une différence. Savoir que du sang autochtone, même dilué, coule dans mes veines colore non seulement ma peau, mais aussi ma vision ancestrale de la femme. L’exercice m’a permis de renouveler ma conception du féminin, mon appartenance au pays, ma vision du monde et mon amour de la Vie. »

De Mona aux Bureau d’Amérique, Ginette Bureau laisse aussi l’empreinte d’une présence locale qu’elle partage avec son mari et leurs deux enfants maintenant adultes. Le couple a résidé à Val-Joli et enseigné durant plusieurs années à l’école secondaire du Tournesol.

Édité en 2016, Au fil des générations, Les Bureau d’Amérique est disponible sur boutique.bouquinbec.ca/.  Une copie est disponible à la bibliothèque Patrick-Dignan de Windsor.

Ginette Bureau a publié en France et au Québec. En 1979, le récit de Mona a également paru en feuilleton dans quatre quotidiens et qui a été traduit en anglais. Son roman Je t'aime la vie (Libre Expression, 1985) a fait l'objet d'un film présenté à l'émission Les beaux dimanches de Radio-Canada sous le titre Le jardin d'Anne. Elle a également publié Femme...enfin! (Éditions Logiques, 1994), Des lendemains pour Francis (Libre Expression, 1988), et un recueil de récits autobiographiques, Toucher le divin en soi (Médiaspaul, 1999). À l'occasion de la parution de L'Espoir, la foi, l'amour dans la famille : Mark (2002), Québécor a repris tous ses titres pour les diffuser en Europe. La version polonaise de Mona et de Je t'aime la vie paraissaient en 2005.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.