Publicité
15 novembre 2016 - 04:00

Deux femmes, deux passions, un but commun

Par Sophie Marais, journaliste

MRC des Sources – C’est dans le cadre du partenariat entre le CSSS des Sources et le Regroupement des artistes vivant en ruralité (RAVIR) que les artistes Katherine Gouin et Véronique Boislard exposent leurs œuvres.

Les Productions Ka

Originaire de Saint-Camille, Katherine Gouin chante depuis son plus jeune âge. Sa passion pour le chant a cappella l’a amenée à chanter comme soprano au sein de plusieurs groupes vocaux depuis 2001, notamment le groupe Kapâlam. «J’ai une voix touchante, qui émeut les gens. J’avais envie de l’utiliser dans son plein potentiel. J’ai vécu la perte d’êtres chers, et ces contextes m’ont inspiré», explique-t-elle. Il n’en fallait pas plus pour que l’idée de se spécialiser dans les chants honorifiques et d’écrire des chansons sur mesure lui apparaisse. «Je fais le plus beau métier du monde. La voix, c’est mon instrument. Pour moi, c’est important de faire quelque chose qui fait la différence, de faire quelque chose d’essentiel», ajoute Katherine. Qu’il s’agisse de funérailles, d’un mariage ou d’un autre événement marquant, elle offre la composition d’un texte hommage, la composition musicale ou l’interprétation d’un large répertoire. De plus, elle adapte ce service selon les lieux où se tient la cérémonie. «Lorsque je chante, je le fais avec tout mon cœur», conclut-elle.

Cette exposition permettra aux visiteurs d’en apprendre un peu plus sur son entreprise Production Ka et ses nombreux services.

Dekov

Originaire d’Asbestos, Véronique Boislard est une artiste peintre, muraliste et designer d’intérieur de formation. Elle est la fondatrice de Dekov Art et Design, une entreprise de design et de créations impliquant des éléments recyclés de toutes sortes : sacs en jeans, tabliers, accessoires et vêtements qui a pour but de donner une deuxième vie aux objets en ayant une mission environnementale et en favorisant l’achat local.

C’est en 2011 qu’elle présente une première exposition en hommage à sa mère. Composées de fenêtres ancestrales peintes à l’acrylique sur plâtre, ses œuvres sont le reflet de son amour pour la matière et les couleurs. Et même si elle se remet en question à chaque nouvelle exposition personnelle, elle en compte une trentaine à son actif un peu partout en Estrie, en plus d’une quinzaine d’expositions collectives.

Véronique Boislard est aussi derrière la création du volet Art visuel que l’on retrouve au marché public de la Mante du Carré à Danville.

Mais c’est en ouvrant son Atelier-Boutique Dekov Art & Design au Carré de Danville qu’elle réalise un rêve. « J’ai mon propre atelier-boutique, une vingtaine d’artistes locaux ont pignon sur rue et y exposent leurs créations originales, et surtout j’ai un espace pour rencontrer mes clients, pour entrer en contact avec les gens», explique-t-elle. Elle apprécie particulièrement le fait que les gens puissent la voir à l’œuvre, lorsqu’elle fait des réparations de couture, ses créations textiles et ses créations en arts visuels. «Ma mission, c’est de partager ma passion pour l’art en montant des projets, en rencontrant et en partageant. Faire sourire les gens, leur apporter de la couleur, du bonheur, de l’originalité, c’est ce que j’aime faire», affirme Véronique.

Parallèlement, elle travaille en tant que muraliste, entre autres sur les fresques historiques avec la compagnie M.U.R.I.R.S. de Sherbrooke. Actuellement, elle travaille à un projet trompe-l’œil en partenariat avec le CSSS des Sources pour améliorer la qualité de vie des résidents du CHSLD, et un autre est aussi en cours à l’établissement de Windsor.

Sophie Marais smarais@actualites-letincelle.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.